Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Impôts, droits, succession : nos conseils pratiques aux couples
information fournie par Le Revenu07/03/2020 à 07:02

Mariage, pacs ou concubinage, les droits et protections sont différents. (©  DR)

Mariage, pacs ou concubinage, les droits et protections sont différents. (©  DR)

Le nombre de couples qui se marient ou se pacsent est équivalent, mais pas les protections afférentes. Retrouvez les avantages et inconvénients de chaque statut - mariage, pacs ou concubinage -, notamment en cas de séparation ou de décès.

Le mariage séduit de moins en moins les Français. Le nom­bre d’unions traditionnelles a reculé de 17% en vingt ans, après avoir déjà baissé de 23% les deux décennies précédentes .

Dans le même temps, le pac­te civil de solidarité (pacs) est devenu un phénomène de société : plus de 200.000 ont été signés en 2018, pres­que autant que de maria­ges. Et la proportion de couples en union libre (ou concubinage) progresse régulièrement pour se situer aujourd’hui autour de 20%. 

Malgré tout, le mariage reste largement prépondérant dans les structures familiales. Plus de 70% des couples sont mariés, la proportion étant d’autant plus élevée que les conjoints avan­cent en âge. Il est vrai que l’union légale, au-delà de ses aspects symboliques et religieux, apporte des avantages en matière de droits et de fiscalité, que n’offrent pas le Pacs, et encore moins le concubinage.

Lors­­que des enfants arrivent, que le patrimoine s’élève ou que la retraite approche, le mariage devient souvent le choix le plus rationnel. Afin d’aiguiller les couples, nous avons répertorié ici les mécanismes de protection offerts par chaque statut conjugal en cas de séparation ou de décès du conjoint.

Le mariage : l’union la plus protectrice

Le mariage est l’union la plus engageante aux yeux de la loi : il contraint les époux à respecter un certain

Lire la suite sur LeRevenu.com

0 commentaire

Annonces immobilières