1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Immobilier : Voici les départements où la recherche en ligne est la moins affectée par l'épidémie de coronavirus
Boursorama avec Newsgene31/03/2020 à 17:13

Immobilier : Voici les départements où la recherche en ligne est la moins affectée par l'épidémie de coronavirus

Même si le marché immobilier est presque à l'arrêt pendant cette période de confinement, les Français continuent de faire des recherches. Dans certains départements, majoritairement situés en Bretagne, la baisse du nombre de visites sur les annonces de logements reste contenue, montrent les chiffres de Seloger. 

Le marché immobilier est à l'arrêt en France depuis le début du confinement. Mais les Français n'ont pas pour autant abandonné leur projet. Ainsi, ils continuent de consulter les annonces sur Internet.

Le trafic a tout de même baissé de 40 % par rapport à la période pré-confinement, précise SeLoger. En analysant les connexions sur ses pages, le site d'annonces immobilières a pu déterminer quels départements ont été les moins affectés par la crise sanitaire.

Les Côtes-d'Armor presque épargnées

Et c'est en Bretagne que le "marché en ligne" reste le plus dynamique. Les annonces des logements à vendre dans le département des Côtes-d'Armor (Dinan, Guingamp, Lannion) sont celles dont le trafic a le moins baissé sur le site de SeLoger.

Et de loin. La fréquentation des annonces de biens situés dans ce département n'a diminué que de 8 % par rapport à la période pré-confinement.

Trois autres départements bretons dans le top 6

D'autres départements bretons résistent également. « Dans les départements de l'Ille-et-Vilaine, du Finistère et du Morbihan, la baisse du nombre de visites sur les pages de nos sites se limite respectivement à 23 %, à 24 % et à 25 % », assure SeLoger. Le site estime que le fait que la région soit moins touchée par l'épidémie du Covid-19 peut expliquer en partie ce dynamisme.

Même si l'activité du site baisse, le président du groupe SeLoger se veut optimiste. « Des millions de personnes restent actives chaque jour en consultant nos annonces, en réalisant des estimations en ligne et en cherchant à prendre contact avec les professionnels de l'immobilier pour préparer l'après-confinement. Tout n'est donc pas perdu », résume le responsable.

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • faites_c
    31 mars19:11

    "la baisse du nombre de visites sur les annonces de logements reste contenue, montrent les chiffres de Sel oger. " Cela confirme que les chiffres de Se Loger sont complètement fantaisistes puisque les bretons sont confinés au même titre que les autres français et la visite de logements en vue d'un achat ne fait pas partie des conditions dérogatoires de déplacement.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer