Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

En mars, le paquet de cigarettes coûtera un euro de plus

Le Figaro06/02/2018 à 09:01

VIDÉO - Cette nouvelle augmentation entre dans le cadre de l'objectif du paquet à 10 euros en 2020, fixé par le gouvernement.

Le prix du paquet de Marlboro Rouge ou de Gauloise blonde passera à 8 euros le 1er mars, l'ensemble des cigarettes et tabacs subissant, comme prévu, une augmentation de 1 à 1,10 euro par paquet, confirme un arrêté paru au Journal officiel ce dimanche.

Il s'agit de la deuxième hausse du prix du tabac depuis l'arrivée du nouveau gouvernement, après quatre années de stabilité. En novembre, le prix du paquet de cigarettes avait augmenté en moyenne de 30 centimes d'euros, suite à une première augmentation de la fiscalité. La dernière hausse significative des prix du tabac remontait à janvier 2014, date à laquelle le paquet de cigarettes avait augmenté d'environ 20 centimes. Cette nouvelle augmentation sera suivie d'autres hausses étalées dans le temps afin de permettre aux fumeurs «de se préparer, de trouver les moyens d'arrêter» de fumer, selon les mots d'Agnès Buzyn en septembre dernier.

14 milliards de rentrées fiscales

Ces relèvements illustrent la volonté affichée du gouvernement de réduire la consommation de tabac afin de faire baisser les incidences de cancer et de réduire les coûts sociaux liés au tabac, les prix devant atteindre 10 euros le paquet d'ici novembre 2020. L'arrêté de 78 pages publié par le ministère de l'Action et des comptes publics au Journal officiel dimanche est d'ailleurs signé aussi bien par son ministre Gérard Darmanin que par la ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn.

En France, ce sont les industriels du tabac qui fixent les prix de vente, mais l'État incite à des augmentations en faisant varier les taxes, qui représentent plus de 80% du prix payé par le consommateur. Pour rappel, le tabac rapporte à l'État environ 14 milliards d'euros par an.

Mais ces hausses à répétition du prix du paquet inquiètent les buralistes. Vendredi, le gouvernement et leur confédération ont donc signé un protocole d'accord pour les aider à réduire leur dépendance aux ventes de tabac. Ce nouveau protocole, qui s'étale sur la période 2018-2021, représente une enveloppe d'environ 100 millions d'euros, venant s'ajouter aux 68 millions d'euros d'un précédent protocole d'accord (2017-2021) signé avec le gouvernement en 2016 pour soutenir les buralistes. «L'objectif prioritaire (...) est d'accompagner les buralistes (...) passant du modèle de débitant de tabac à celui de nouveau commerçant de proximité. Il prévoit à ce titre la création d'un fonds temporaire de transformation des buralistes destiné à permettre la mutation de la profession vers une moindre dépendance à l'activité de vente de tabac», a fait savoir Bercy. Le gouvernement «portera aussi une initiative au niveau européen afin de promouvoir une meilleure harmonisation des niveaux de fiscalité sur les produits du tabac et garantir la diminution des quantités de tabac transitant d'un pays à l'autre de l'Union Européenne, en limitant strictement les transports transfrontaliers de tabacs par les particuliers».

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.