Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Déclaration d'impôts : 8 erreurs à ne pas commettre
Moneyvox23/04/2021 à 09:09

C'est la saison de la déclaration de revenus. Attention à ces erreurs fréquentes ( Crédits  photo : ©  STUDIO GRAND WEB - stock.adobe.com)

C'est la saison de la déclaration de revenus. Attention à ces erreurs fréquentes ( Crédits photo : © STUDIO GRAND WEB - stock.adobe.com)

Le coup d'envoi de la période des déclarations de revenus a été donné. Avec elle, les questions et les doutes. Quelles sont les principales erreurs que les contribuables commettent ? Comment les éviter ? Le point.

Par MoneyVox,

Déclarer ses impôts n'est jamais une partie de plaisir. Mais quand s'y ajoute la crainte de se tromper quelque part, cela peut devenir une véritable épreuve du feu. Chaque année, de nombreux Français s'aperçoivent qu'ils ont commis une ou plusieurs erreurs en déclarant leurs revenus. Des méprises qui sont souvent les mêmes. Voici les huit bévues les plus fréquentes, et les explications pour les éviter.

1. La redevance TV

La case liée à la redevance TV est l'une des plus trompeuses. Appelée « Contribution à l'audiovisuel public », elle doit être cochée si vous n'avez pas de télévision à votre domicile. Si vous en détenez au moins une, laissez cette case vide. Vous devrez alors vous acquitter de 138 euros pour l'année 2021.

2. Les enfants à charge

Ici, l'erreur concerne les couples séparés ou divorcés. Si vous avez la garde exclusive de vos enfants, il faut indiquer leur nombre en case F ou G de la rubrique « Personnes à charge en 2020 ». En cas de garde alternée, les parents doivent cocher les cases H ou I.

3. Les pensions alimentaires

Lorsqu'un parent verse une pension alimentaire à un enfant, il doit le faire figurer dans son avis d'imposition... excepté si l'enfant fait partie de son propre foyer fiscal, ce qui est le cas dans le cadre d'une garde alternée. Pour des enfants majeurs, les pensions alimentaires doivent être précisées dans les cases 6EL et 6EM, et pour les mineurs en 6GU.

4. Les frais de garde

L'emploi d'une assistante maternel ou d'une crèche pour la garde d'un enfant de moins de 6 ans permet d'obtenir un crédit d'impôt de 50% sur les sommes payées. Ce montant est à indiquer dans les cases 7GA et celles qui suivent. Cependant, les frais de cantine ainsi que les aides touchées par les parents doivent être déduits de cette somme, ce qui est fréquemment oublié.

5. Les dons à des associations

Le fisc distingue deux catégories d'associations différentes : les associations d'aide aux personnes en difficulté, case 7UD, et les organismes d'intérêt général, case 7UF. La nuance est importante, car la réduction d'impôts passe de 75% en case 7UD à 66% en 7UF.

6. Les revenus des enfants

À partir du moment où un enfant est rattaché au foyer fiscal de ses parents, ceux-ci doivent impérativement déclarer ses revenus, notamment s'il travaille ou s'il est en contrat d'apprentissage. Des ressources qui font l'objet d'exonérations fiscales jusqu'à 4 168 euros gagnés grâce à un petit boulot, et jusqu'à 18 473 euros pour un apprenti.

7. Les revenus des locations immobilières

Les loyers perçus dans le cadre d'un investissement locatif sont à déclarer au fisc soit en rubrique 4BE, soit en 4BA. La partie 4BE concerne le régime du micro-foncier réservé à des revenus locatifs inférieurs à 15 000 euros dans l'année. Ce statut ouvre droit à un abattement de 30% sur les sommes perçues. La case 4BA concerne le régime réel, obligatoire pour tous les bailleurs percevant plus de 15 000 euros par an.

8. Les cotisations versées sur un PERP

Le Plan d'Epargne Retraite Populaire, ou PERP, est un contrat d'épargne particulier. Les sommes qui y sont versées sont déductibles auprès de l'administration fiscale. Mais encore faut-il penser à bien les indiquer ! Les lignes 6RS, 6RT et 6RU sont à compléter afin de profiter pleinement de cet avantage fiscal.

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • lassaux2
    23 avril10:50

    Pour rappel, on déclare ses revenus et non ses impôts (cf titre de l'article)

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer