Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Crédit immobilier : pourquoi les taux se maintiennent à un niveau plancher
information fournie par Boursorama avec Newsgene14/08/2018 à 10:41

(Pixabay)

(Pixabay)

Les données de juillet 2018 fournies par l'Observatoire Crédit Logement/CSA montrent une diminution continue des taux d'intérêt depuis un an. Cette tendance à la baisse pourrait cependant s'interrompre dans un futur proche.

Depuis près d'un an, les taux d'intérêt des crédits proposés aux particuliers restent particulièrement bas. La tendance s'est confirmée en juillet 2018 avec une moyenne nationale à 1,43%, contre 1,45% pour l'ensemble du deuxième trimestre. Le dernier Observatoire Crédit Logement/CSA évoque une baisse mensuelle d'un point de base, hors coûts des assurances et des sûretés.

Des taux divisés par quatre en 17 ans

Les taux de crédit immobilier n'ont pas encore atteint le 1,33% record de décembre 2016, note Les Echos. Mais sur le long terme, la baisse reste impressionnante. Les taux ont été divisés par quatre entre début 2001 et juin 2018, rappelle Empruntis. D'après l'Observatoire, les taux immobiliers « n'ont jamais été aussi bas depuis le 1er choc pétrolier en 1973 ».

Les liquidités restent à la fois abondantes et accessibles grâce à un taux directeur de la BCE qui encourage l'investissement. La chute des taux trouve notamment son origine dans la concurrence acharnée que se livrent les établissements prêteurs. Les banques sont prêtes à faire des concessions, à l'heure où la demande ralentit à cause de la hausse des prix.

La durée des emprunts augmente

L'augmentation des prix de l'immobilier n'empêche pas les potentiels acheteurs de devenir propriétaires. La durée de remboursement s'allonge, pour atteindre 221 mois au deuxième trimestre 2018. C'est 3 mois de plus par rapport au trimestre précédent, mais surtout 9 mois de plus par rapport à deux ans plus tôt. La durée moyenne d'emprunt s'établit à environ à 18,5 années.

L'Observatoire Crédit Logement/CSA prédit cependant la fin prochaine de la baisse continue des taux d'intérêt. Ils devraient remonter entre 1,50% et 1,55% d'ici la fin de l'année 2018 sous l'effet d'une hausse du taux des Obligations assimilables au Trésor (OAT). Pour les particuliers, il est encore le moment de profiter de la baisse des taux.

0 commentaire

Annonces immobilières