Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Cet été, les Européens vont raccourcir leurs vacances et dépenser moins

Le Figaro31/05/2017 à 06:00
INFOGRAPHIES - 63% des Européens ont l'intention de partir en vacances cet été, soit une hausse de 9 points par rapport à 2016. Le budget est le premier facteur de choix de destination des vacanciers, devant le risque d'attentats et le climat.Après un creux l'été dernier, les Européens seront plus nombreux à partir en grandes vacances cette année: 63% d'entre eux ont l'intention de prendre des congés d'été, soit une hausse de 9 points par rapport à 2016 (54%), révèle le 17e baromètre annuel des vacances publié par Ipsos et Europ Assistance*. Une embellie qui concerne les ressortissants de tous les pays sondés dans le cadre de cette étude. En France, ils répondent à 65% qu'ils partiront en vacances cet été, un bond de 8 points par rapport à 2016. «Il y a un phénomène de rattrapage qui est assez classique: après une année noire, les Français qui ne sont pas partis ont tendance à compenser», expliquait Didier Arino, directeur du cabinet Protourisme, au Figaro. D'après ses estimations, 42 millions de Français devraient partir cet été, soit 2,2 millions de plus qu'en 2016. Le rebond est aussi particulièrement marqué pour les Belges (+13 pts), les Italiens (+ 9 pts), les Espagnols (+ 9pts) et les Allemands (+8 pts). S'ils sont plus nombreux à partir cet été, les Européens vont toutefois raboter très nettement la durée de leurs vacances. Leur séjour en villégiature durera en moyenne 1,9 semaine (contre 2,4 semaines l'an dernier). D'une durée moyenne de deux semaines, les vacances des Français seront les plus longues. Elles ont malgré tout été raccourcies car elle duraient 2,7 semaines en 2016. Selon le baromètre, 8% des vacanciers tricolores partiront seulement quelques jours (4 pts de plus que l'année dernière) et 29% partiront une semaine (+13 pts par rapport à l'année dernière). Seuls 10% des Français qui prendront des vacances partiront 4 semaines ou plus, un recul de 10 points en un an. » À Paris, le tourisme retrouve son niveau d'avant les attentats de 2015 La tendance aux séjours courts est généralisée en Europe. Le même phénomène est en effet observé en Allemagne (1,9 semaine de congés en moyenne contre 2,5 en 2016), en Espagne (1,9 contre 2,3), en Italie (1,7 contre 2,1), en Belgique (1,8 contre 2,5) et en Autriche (1,8 contre 2,3). Résultat: les Européens dépenseront moins pour leurs vacances. Ils prévoient un budget moyen de 1989 euros par foyer, en recul de 12% par rapport à l'année dernière. Les Français sont dans la moyenne, avec un budget de 1982 euros (- 11%). Le risque d'attentat, un critère de choix de vacances Les vacanciers européens iront aussi - et logiquement - moins loin. Ils sont même nombreux à envisager de rester dans leur propre pays. C'est notamment le cas d'une écrasante majorité de Français (63%), mais aussi des Italiens (56%) ou encore des Espagnols (52%). Globalement, sur la période allant de juin à septembre, les destinations favorites des Européens demeurent l'Italie, l'Espagne ou la France, selon le baromètre. «Ce sont les destinations ensoleillées et offrant de nombreuses possibilités de villégiatures en bord de mer qui seront cette année encore les plus prisées par les vacanciers, même si cette année, on note un regain d'intérêt pour les vacances en ville lié notamment à l'augmentation des courts séjours.» Sans surprise, dans ce contexte, le budget reprend la première place des critères de choix des destinations de vacances des Européens cette année. Ce facteur est déterminant pour 55% des sondés, en hausse de 17 points par rapport à la saison 2016. En deuxième position, le risque d'attentat terroriste est désormais bien installé dans les considérations des Européens lorsqu'ils élisent leur lieu de villégiature estivale: 48% d'entre eux le mentionnent, une hausse de 8 points en un an. Le climat repasse cette année en troisième position (44%, + 2 pts) des préoccupations des Européens qui planifient leurs vacances. «Signe d'un climat qui reste tendu, la crainte vis-à-vis du risque d'agressions augmentent aussi sensiblement», observe le baromètre. » Cet été, les Français partiront plus en vacances à l'étranger » Quelles sont les destinations favorites des Français en 2017? » La politique internationale influence 4 Français sur 10 dans leurs projets de voyage * Enquête réalisée par Internet, du 28 mars et le 21 avril 2017, auprès d'un échantillon de 10 000 individus, en Europe (France, Allemagne, Italie, Espagne, Belgique, Autriche, Royaume-Uni, Suisse), aux Etats-Unis et au Brésil, selon la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage, région et taille d'agglomération).

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.