Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Assurance vie : comment investir dans le contexte actuel ?
information fournie par Mingzi28/10/2022 à 11:12

(Crédits photo: 123RF)

(Crédits photo: 123RF)

Notre environnement économique s'est radicalement transformé en quelques mois seulement. Dans ce contexte, les épargnants doivent trouver de nouveaux repères pour faire les bons choix de placement. L'assurance vie reste une solution d'épargne qui offre de nombreuses possibilités, mais quels sont les bons réflexes à adopter ?

Après des années de taux bas, l'environnement économique s'est radicalement transformé en quelques mois seulement. En un an, l'inflation sur 12 mois est passée de 2,2 % à 5,6 % (1) , le taux d'emprunt de l'État Français à 10 ans de 0 % à 2,80 %, le CAC 40 de 6 700 points à 6 250 points, le taux du livret A de 0,50 % à 2,00 %. Dans ce contexte, les épargnants doivent trouver de nouveaux repères pour faire les bons choix de placement. L'assurance vie reste une solution d'épargne qui offre de nombreuses possibilités, mais quels sont les bons réflexes à adopter ?

Il est plus que jamais nécessaire de diversifier son épargne

Les fonds en euros de l'assurance vie permettent de garantir le capital et les intérêts produits sont définitivement acquis, mais ces fonds n'ont rapporté que 1,28 % en moyenne en 2021 (2) . Pour les taux 2022, les experts s'attendent à une légère remontée, mais dans le meilleur des cas, le taux de rendement moyen ne devrait pas dépasser celui du livret A (avant fiscalité).

Pour espérer un meilleur rendement, il est plus que jamais nécessaire de diversifier son épargne en se tournant vers les nombreuses unités de compte disponibles sur les contrats d'assurance vie, des supports d'investissement au potentiel de rendement plus élevé que celui d'un fonds en euros, mais pour lesquels le capital n'est pas garanti. De nombreux épargnants ont déjà adopté cette stratégie puisque les unités de compte représentaient 41 % de la collecte en assurance vie en juillet dernier (3) , contre seulement 15 % il y a 10 ans.

Toutefois, il n'est pas toujours facile de choisir soi-même les unités de compte sur lesquelles investir. C'est la raison pour laquelle les contrats d'assurance vie proposent des solutions clés en main comme la gestion pilotée ou la gestion profilée. L'assureur répartit l'épargne entre différents supports en tenant compte de l'appétence au risque de l'épargnant : la partie à dynamiser sera placée sur une sélection d'unités de compte et la partie à sécuriser sur le fonds en euros.

Lire aussi : Assurance vie : quel bilan 3 ans après l'entrée en vigueur de la loi Pacte ?

Épargner régulièrement et à horizon moyen terme

Les marchés boursiers peuvent connaître des variations plus ou moins importantes. Aussi, il est nécessaire de bien garder en tête deux grands principes de base avant d'investir. Tout d'abord, il faut avoir le réflexe d'épargner régulièrement soit en effectuant des versements complémentaires soit en programmant des versements mensuels sur son contrat. En effet, épargner régulièrement permet d'entrer sur les marchés financiers à différents moments et à différents prix et ainsi de lisser les variations. Ensuite, il est important de bien définir son horizon de placement et de tenir le cap.

Choisir des supports d'investissement adaptés au contexte

Enfin, les épargnants aguerris ou accompagnés par un conseiller pourront choisir des supports d'investissement eux-mêmes. Les supports immobiliers (SCPI notamment) sont particulièrement adaptés au contexte inflationniste actuel car les loyers sont indexés sur l'inflation. Les fonds obligataires apportent une performance honorable avec une prise de risque modérée, à condition d'éviter une part trop importante d'obligations « high yield » (c'est-à-dire présentant un risque de défaut élevé). Les actions sont à privilégier à conditions de choisir des entreprises « pricing power », c'est-à-dire capables de résister à la hausse des coûts des matières premières.


(1) Source INSEE
(2) Source ACPR
(3) Source France Assureurs

1 commentaire

  • 27 octobre14:21

    Tout simplement à fuir en urgence.


Annonces immobilières