1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

À Nice, une luxueuse villa au cœur d'un scandale de fraude fiscale

Le Figaro22/11/2017 à 14:56

Propriété d'un homme d'affaires suisse, la villa Hier, située au Cap d'Antibes, serait, selon la justice niçoise, réellement détenue par l'oligarque russe Souleïman Kerimov, soupçonné de blanchiment de fraude fiscale.

La Villa Hier. Ce nom ne vous dit sans doute rien mais cette propriété d'environ 12 hectares située sur le Cap d'Antibes se trouve au cœur d'un scandale de blanchiment de fraude fiscale. Acquise par un homme d'affaires suisse, Alexander Studhalter, la résidence serait, en réalité, détenue par un oligarque et sénateur russe, Souleïman Kerimov, arrêté et placé en garde à vue à Nice depuis mardi soir.

» LIRE AUSSI - La veuve de l'ermite des Alpes n'hérite pas de ses chalets

Âgé de 51 ans, ce magnat du négoce pétrolier aurait usé, selon Nice-Matin, de prête-noms pour acheter quatre villas sur la Côte d'Azur - Hier, Medy Roc, Lexa et Florella -, soit plus de 90.000 m² au total. Une information démentie, dans un droit de réponse publié sur le site du journal en septembre, par Alexander Studhalter. L'homme d'affaires suisse se dit être «le seul et unique propriétaire bénéficiaire» de ces quatre résidences. L'été dernier, la Villa Hier a pourtant été frappée d'une saisie pénale par la justice niçoise. Elle fait désormais partie du patrimoine de l'Agence de gestion des avoirs criminels.

Interrogations sur le prix d'achat

Quant à Souleïman Kerimov, dont le patrimoine est estimé par le magazine américain Forbes à plus de sept milliards de dollars (6,2 milliards d'euros), il est bien soupçonné par la justice de s'être approprié ces propriétés de luxe via des sociétés écrans, dans lesquelles son nom n'apparaît pas. Ce qui lui aurait permis de minorer le montant des taxes dues à l'État. Le préjudice pour le fisc français serait estimé à «plusieurs dizaines de millions d'euros», selon une source proche du dossier.

Autre scandale entourant la villa Hier: son prix d'achat. Estimée aujourd'hui à 150 millions d'euros, cette propriété aurait coûté, officiellement, 35 millions d'euros. Mais la justice soupçonnerait que le montant réel de la vente a été largement sous-évalué auprès du fisc. Son coût réel s'élèverait à 127 millions d'euros, à en croire Nice-Matin qui cite des «interceptions téléphoniques», mettant en cause un avocat antibois.

La différence de 92 millions d'euros aurait été versée sur des comptes en Suisse. Là encore Alexander Studhalter apporte un démenti: «La villa Hier a été acquise, en 2008, moyennant un prix de 35 millions d'euros, affirme l'homme d'affaires suisse. D'ailleurs, quelques semaines avant cette vente, une expertise judiciaire indépendante avait évalué cette propriété à 31,05 millions d'euros». Un nouveau feuilleton financier à suivre.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.