1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Argent : pourquoi le cash fait de la résistance

Boursorama22/06/2017 à 08:10

On le dit menacé par les nouveaux moyens de paiement : cartes de crédit, Paypal, paiement par mobiles etc.

Dans certains pays, on le prétend même en voie de disparition comme en Suède où Niklas Arvidsson,  professeur à l'Institut royal de technologie à Stockholm avait fixé la date de 2030 pour la fin de l'utilisation des espèces.

De manière générale, puisque c'est bien de lui qu'on parle, l'argent liquide semble en sursis dans la plupart des pays nordiques. Outre l'exemple de la Suède, le Danemark et la Norvège sont très avancés dans cette démarche. Idem pour le Québec et la Corée du Sud pour les nations situées en dehors d'Europe.

Les Allemands restent fidèles aux billets

Pourtant, certains pays résistent encore, et non des moindres. Les Allemands, par exemple, adorent les billets. C'est d'ailleurs principalement pour eux qu'a été créée la coupure de 500 euros qui ne sera toutefois plus émise à la fin de 2018. Selon Philippe Crevel, président du Cercle de l'Epargne récemment invité sur le plateau d'Ecorama précisait d'ailleurs : «L'Allemagne détient quasiment le record en Europe avec 80% des transactions faites en pièces et billets.»

Mieux, selon une enquête de CPoR Devises, «les espèces restent le moyen de paiement favori dans près de 85% des transactions des consommateurs autour du globe. Environ 14.000 milliards de dollars passent régulièrement de main en main».

Encore le mode de paiement le plus utilisé en Europe

Le constat peut sembler normal au niveau mondial mais il se vérifie également au niveau européen. «Selon les statistiques fournies par la BCE, l'argent liquide représente encore 60% des opérations de paiement dans l'Union européenne, ce qui fait de lui le mode de paiement le plus utilisé, et de loin.»

Mais ce n'est pas tout, CPoR Devises explique que, «en volume, 44 % des transactions en France sont encore faites en cash», esssentiellement pour les achats du quotidien. La société liste six avantages de l'argent liquide par rapport aux autres moyens de paiement :

1) Mieux contrôler ses dépenses. Il est toujours plus facile de voir ce qui sort de votre portefeuille quand ce sont des billets. Ce qui est moins bon pour le consommateur pourrait toutefois l'être pour l'économie alors que selon le think-tank The Demand Institute cité par CPoR Devises, «l'évolution des transactions vers des paiements sans espèces va générer 10 milliards de dollars de dépenses de consommation supplémentaires à l'échelle mondiale au cours de la prochaine décennie».

2) Echapper à des frais et taxes importants lors de retraits d'argent ou de paiements par carte bancaire. C'est toutefois un peu moins vrai aujourd'hui même si de nombreux commerces refusent encore la carte en dessous d'un certain montant.

3) Voyager l'esprit tranquille. Vous avez sans doute déjà vécu l'expérience et sans doute au plus mauvais moment. Vous essayez de payer un souvenir ou de retirer de l'argent dans un pays étranger et votre carte refuse obstinément de fonctionner. Frustrant. CPoR rappelle que lors d'une enquête qu'il avait effectué en 2014, 31% des sondés disaient ne pas avoir réussi à payer par carte bancaire  et 26% n'étaient pas parvenu à retirer de l'argent à un distributeur automatique dans certains pays étrangers.

4) Se sentir sécurisé face aux potentielles «cyber attaques» qui rendent aujourd'hui vulnérable le monde du digital et par conséquent celui des paiements virtuels.

5) Garder le contrôle sur ses données personnelles. Heure, lieu, type d'achat, tous les modes de paiement électroniques permettent de tracer parfaitement l'utilisation que vous faites de votre argent. Un écueil évité par l'utilisation d'argent liquide.

6) Garder une totale liberté de choisir un mode de thésaurisation pour son épargne.

Laurent Grassin (redaction@boursorama.fr)


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer