Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

«Voyager sans polluer» : la SNCF lance son comparateur d'émissions de CO2
information fournie par Le Figaro06/03/2021 à 11:00

(Crédits photo : Unsplash -  Michael Marais  )

(Crédits photo : Unsplash - Michael Marais )

Train, avion, autocar, voiture ou covoiturage : le site de la compagnie ferroviaire propose un outil comparatif calculant l'empreinte carbone des voyageurs en fonction de leur moyen de locomotion.

«Voyageons ensemble vers un avenir plus vert». Un argument commercial que la SNCF compte plus que jamais mettre en avant ces prochaines années. Depuis le 4 mars dernier, le site de la compagnie ferroviaire propose un outil comparatif calculant l'empreinte carbone des voyageurs en fonction de leur moyen de locomotion.

Cinq modes de transport : le train, l'avion, l'autocar, la voiture et le covoiturage sont passés au crible. Le site leur attribue une note finale allant de «excellent» à «mauvais» pour une soixantaine de destinations. La SNCF compte bien orienter les réflexes des voyageurs en leur apportant des informations concrètes sur l'impact de leur consommation.

Si les consommateurs limitent généralement leurs achats en surveillant les prix des billets, il est peu probable qu'ils mesuraient jusqu'alors le coût de leurs trajets en tonnes de carbone produit. Pour un Paris-Lyon par exemple, un trajet en avion émet 66 kilos de CO2, soit «4 ans d'utilisation habituelle moyenne d'un four électrique pour un foyer français», et 66 fois plus que le train, selon le comparateur. Un tel trajet effectué en voiture équivaut de son côté à 5 ans d'utilisation d'un four électrique.

Mesurer le «temps utile» de trajet

Outre le critère environnemental, le nouvel outil de la compagnie ferroviaire affiche des indicateurs sur le temps de trajet moyen et «le temps utile». Ce dernier correspond au temps dont les voyageurs «disposent à bord de leur mode de transport pour vaquer à leurs occupations personnelles». Pour un Paris-Lyon, la SNCF avance qu'un voyage en train permet de mettre à profit 80% de son temps de transport, contre seulement 50% en avion. Les prix de ces différents moyens de transport par itinéraire ne sont par ailleurs pas affichés.

La SNCF mettait déjà à disposition des voyageurs l'émission de CO2 de leur trajet au moment de finaliser leur réservation, avant la validation de leur panier d'achat. Avec une émission de 285 grammes de CO2 sur un kilomètre par passager, contre 158 grammes en voiture et 14 grammes en train, selon les chiffres de l'Agence européenne de l'environnement, nul doute que les trajets en TGV ou en TER risquent de systématiquement sortir gagnants via l'outil comparatif de la SNCF.

0 commentaire

Annonces immobilières