Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Toulouse : il paye 150 000 € pour des travaux de rénovation, le constructeur s'enfuit avec son argent
information fournie par Boursorama avec Newsgene23/09/2021 à 11:23

Le coupable étant insolvable, la victime doit rembourser son prêt à la banque malgré tout. (illustration) (Pixabay / jarmoluk)

Le coupable étant insolvable, la victime doit rembourser son prêt à la banque malgré tout. (illustration) (Pixabay / jarmoluk)

Un homme a été victime d'une arnaque immobilière à Toulouse (Haute-Garonne). Alors qu'il avait versé 150 000 € à un constructeur pour qu'il s'occupe de la rénovation d'une maison qu'il venait d'acheter, le suspect a disparu dans la nature avec son argent. La victime doit désormais rembourser son prêt à la banque alors que les travaux n'ont pas été réalisés.

150 000 €. C'est la somme qui a été dérobée à un habitant de Toulouse (Haute-Garonne), arnaqué par un constructeur et agent immobilier. Ce dernier, qui devait se charger de travaux de rénovation pour le compte de la victime, a disparu avec l'acompte versé par son client, rapporte La Dépêche.

Des travaux à 500 000 €

À l'été 2020, le Toulousain a rencontré le suspect, agent immobilier et propriétaire de plusieurs biens, qui lui a fait visiter des maisons. « Au cours d'une discussion, il m'a dit qu'il avait aussi une société spécialisée dans la rénovation », explique la victime à La Dépêche.

Début août, après avoir acheté une vieille bâtisse, l'homme de 34 ans a de nouveau contacté l'entrepreneur pour effectuer des travaux. Après plusieurs réunions avec un architecte, la rénovation a été chiffrée à 500 000 €. Le trentenaire a obtenu un prêt à la banque et versé un acompte de 150 000 € au constructeur.

Déjà condamné en 2010

Les travaux ont alors commencé mais ne voyant pas leur paye arriver, les ouvriers ont vite cessé le travail. Le client s'est alors rendu compte que le suspect s'était tout simplement évanoui dans la nature avec son argent. Avec l'aide d'un avocat, la victime a porté plainte. Le suspect a été condamné sans être présent au procès.

Mais il s'est avéré qu'il était insolvable, ses biens immobiliers et ses comptes en banque étant tous au nom de sa femme et toutes ses sociétés ayant été liquidées. L'homme avait déjà été condamné à dix ans d'interdiction de gérer une entreprise en 2010. « Plusieurs actions sont menées contre ces individus, a indiqué l'avocat. La mobilisation des forces de l'ordre doit être exemplaire car le préjudice est important. »

De son côté, la victime doit malheureusement continuer de rembourser son prêt à la banque, alors même qu'aucune rénovation n'a été faite. « La seule solution, c'est une vraie enquête de police, témoigne-t-il à La Dépêche. Je suis en contact avec d'autres victimes. »

7 commentaires

  • 23 septembre19:23

    Pour verser 150 000 € avant le début des travaux, il faut vraiment avoir un vrai tête de champion... Les gens qui réfléchissent un minimum versent des tranches de 5 ou 10 000 € maximum au fur et a mesure de l'avancée des travaux.


Annonces immobilières