Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Rhône : des locataires privés de chauffage depuis trois ans dans un immeuble de Vénissieux
information fournie par Boursorama avec Newsgene01/02/2021 à 14:31

Certains appartements connaissent, à cause de ce dysfonctionnement, des moisissures et des infiltrations d'eau. (illustration) (Pixabay / ri)

Certains appartements connaissent, à cause de ce dysfonctionnement, des moisissures et des infiltrations d'eau. (illustration) (Pixabay / ri)

Le bailleur Grand Lyon Habitat et la mairie de Vénissieux (Rhône) se rejettent la responsabilité d'un dysfonctionnement du chauffage dans un immeuble de la ville. Depuis trois ans, les locataires sont régulièrement privés de tout chauffage et doivent utiliser des radiateurs électriques d'appoint. Certains logements présentent même des moisissures et des infiltrations d'eau.

Le système de chauffage d'un immeuble du quartier des Minguettes, à Vénissieux (Rhône), présente depuis trois ans de graves dysfonctionnements. Ces derniers provoquent des problèmes à répétition et privent régulièrement les habitants de toute source de chaleur. Les résidents préparent une action en justice contre Grand Lyon Habitat, rapporte BFMTV.

À qui la faute ?

Mais le bailleur de l'immeuble estime que c'est la tuyauterie externe qui présente des défauts à l'origine des dysfonctionnements. Grand Lyon Habitat rejette donc la responsabilité sur la mairie de Vénissieux, en charge de cette partie du système de chauffage. Les deux parties « se renvoient mutuellement la balle », a déploré le 20 janvier la fille d'une locataire de l'immeuble sur Facebook.

« Ma mère a plus de 75 ans et depuis le début de l'hiver n'a plus de chauffage dans son appartement », a-t-elle dénoncé. « Imaginez un peu avec les températures extrêmes. » L'absence de chauffage a aussi provoqué dans certains logements l'apparition de moisissures et d'infiltrations d'eau. Outre le loyer qu'ils continuent à payer, les locataires ont dû engager des frais.

Des dépenses supplémentaires pour les locataires

Les chauffages d'appoint nécessaires pour chauffer les appartements ont en effet entraîné une hausse des factures d'électricité. Les constats d'huissiers nécessaires aux procédures juridiques ont eux aussi un coût, détaille la même personne sur Facebook. Elle demande que « les politiques se bougent et que chacun assume ses responsabilités », dénonçant un « mépris » de leur part.

La fille de la locataire septuagénaire affirme aussi que la situation « met en danger la santé de nos aînés et de nos enfants ». Elle a reçu le soutien de trois élus municipaux, membres du groupe d'opposition Ensemble pour Vénissieux. Ces derniers ont interpellé la maire de la ville et le président de la métropole. Ils leur ont demandé la compensation des frais engagés par les locataires et une intervention technique.  

3 commentaires

  • 02 février00:16

    mais pourquoi ne partent ils pas????? ...j'ai une connaissance au rsa ....il paye apl deduite moins de 160 euros/mois une maison sociale de 100m2 ...une honte pour ceux qui travaillent alors que lui meme se refuse tout effort....ah la france est genereuse


Annonces immobilières