1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Rénovation énergétique : connaissez-vous les aides disponibles ?
Boursorama avec Pratique.fr17/12/2018 à 12:00

Près de 80% des français déclarent ne pas connaître les aides à la rénovation énergétique disponibles. C'est ce qui ressort d'un récent sondage publié par OpinionWay. Certaines de ces mesures vont pourtant être encore renforcées. Eco-prêt à taux zéro, crédit d'impôt, exonération de taxe foncière ou encore programme "Habiter mieux", nous faisons le point sur toutes les aides auxquelles vous avez droit pour financer vos travaux de rénovation énergétique. 

Rénovation énergétique : connaissez-vous les aides disponibles ? / iStock.com - asiandelight

Eco-prêt à taux zéro et Crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE)

Destiné à tous les propriétaires (occupants ou bailleurs) sans conditions de ressources, l'Eco-PTZ vous permet d'emprunter jusqu'à 30 000€ à taux zéro en vue d'effectuer des travaux de rénovation énergétique. Ces travaux doivent être réalisés dans la résidence principale achevée avant le 1er janvier 1990. Un seul prêt à taux zéro est accordé par résidence, sauf si un Eco-PTZ supplémentaire est accordé, dans la limite de 30 000€ cumulés.  Cette forme de prêt est cumulable avec le Crédit d'impôt pour la rénovation énergétique (CITE). Cette mesure, prolongée pour encore au moins un an par le gouvernement,  offre la possibilité de déduire de ses impôts 30% du montant des dépenses engagées pour des travaux de rénovation énergétique. Destiné à tous (propriétaires ou locataires), imposables ou non,  le CITE est toutefois plafonné à 8 000€ pour une personne seule, à 16 000€ pour un couple et les travaux engagés doivent respecter certains critères. 

Exonération de taxe foncière et TVA à 5,5%

Propriétaires, si votre logement est antérieur au 1er janvier 1989 et que vous réalisez des travaux d'économie d'énergie, vous pouvez être temporairement exonéré de taxe foncière par votre commune ou votre département. Ces travaux doivent être éligibles au CITE et être d'un montant supérieur à 10 000€ pour l'année en cours ou à 15 000€ au cours des 3 années qui précèdent l'exonération. Le taux d'exonération sera de 50 ou 100% selon les collectivités et s'appliquera pour une période de 5 ans.  Par ailleurs, certains travaux (pose, installation et entretien des matériaux) sur des logements de plus de deux ans bénéficient d'une TVA réduite à 5,5%. La liste en est dressée dans le Code général des impôts. 

Programme "Habiter mieux"

Autre mesure, mise en place par l'Anah (Agence nationale de l'habitat), le programme "Habiter mieux" est soumis à des plafonds de revenus variables selon les régions et s'adresse aux propriétaires occupants ou aux bailleurs dont les loyers ne dépassent pas certains plafonds. Il est destiné aux logements de plus de 15 ans ou à ceux n'ayant pas bénéficié d'autres aides au cours des 5 dernières années. Une prime de 2 000€ est offerte si les travaux permettent un gain énergétique de 25%. Ce programme permet également d'obtenir 50% du montant total des travaux HT (plafonné à 25 000€) dans le cas de gros travaux de rénovation.

Trucs et astuces

Le chèque énergie est revalorisé de 50€ en 2019 pour tous les bénéficiaires actuels. Son montant maximum atteindra désormais 277€.  Par ailleurs, le gouvernement va reconduire le dispositif "Coup de pouce économies d'énergie" jusqu'au 31 décembre 2020. Destinée aux ménages modestes (montant de 2 000€) ou "très" modestes (montant de 3 000€), cette aide financière est débloquée pour deux types de travaux : le remplacement d'une chaudière au fioul par un équipement plus propre ou pour des travaux d'isolation de toitures ou de combles. 

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • gstorti
    17 décembre09:42

    Donc supprimer absolument toutes ces « aides », les remplacer par une prise en charge au fur et à mesur de l'avancé des travaux...

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer