Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les douches à l'italienne causent de plus en plus de malfaçons
Le Figaro08/08/2020 à 07:00

Pour l'Observatoire de la qualité de la construction, le développement des douches à l'italienne explique pourquoi on retrouve également la catégorie «revêtement de sol intérieur» en tête des malfaçons les plus coûteuses. (Crédits photo : Unsplash - Mpho Mojapelo )

Esthétiquement plus belles et plus accessibles à tous, les douches à l'italienne comportent aussi des «défauts d'étanchéité», critique un rapport.

Elles doivent faciliter la vie des personnes handicapées et des seniors dans leur salle de bains. C'est pourquoi le gouvernement exige que les logements neufs soient construits pour pouvoir accueillir des douches à l'italienne. Problème: elles causent de plus en plus de malfaçons. C'est le constat fait par l'Observatoire de la qualité de la construction qui vient de publier un rapport sur les défauts les plus fréquents et les plus coûteux.

Arrive en tête, dans les deux cas, le revêtement de sol intérieur (13% des malfaçons dans les maisons individuelles et 10% dans les logements collectifs; 18% du coût total dans les maisons individuelles et 16% dans les logements collectifs). Le rapport pointe deux causes: «la fissuration au niveau du carrelage» ainsi que «les défauts d'étanchéité dans les douches à l'italienne, très tendances et parfois imposées pour des questions d'accessibilité à tous».

Pour l'Observatoire de la qualité de la construction, le développement des douches à l'italienne explique pourquoi on retrouve également la catégorie «revêtement de sol intérieur» en tête des malfaçons les plus coûteuses. «Avec ce type d'équipements, les évacuations sont encastrées, ce qui génère des coûts de réparation souvent élevés», met en garde Christian Garcia, directeur technique GIE de Socobat, spécialiste du désamiantage et de la maçonnerie ascenseur. Confirmation avec un expert, contacté par Le Figaro. «Il faut démolir entièrement les douches pour réparer une fuite. J'ajoute que ces douches sont en moyenne 50% plus coûteuses qu'une douche classique, et plus fragiles».

Une autre malfaçon se développe de plus en plus, tant dans les maisons individuelles que dans les logements collectifs. C'est la catégorie «ossature poutres poteaux». Autrement dit, la structure des logements. Une conséquence des «effets du changement climatique, avec une accentuation des phénomènes de retrait-gonflement d'argile, ces dernières années», selon Christian Garcia.

Une explication qui vaut surtout pour les maisons individuelles. Pour les logements collectifs, l'expert pointe du doigt des «problèmes de conception ou de mise en œuvre» ainsi qu'une «augmentation des erreurs de calcul dues soit à des modélisations erronées, soit à l'absence de regard critique sur les résultats».

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • denisam1
    18 août11:36

    le fer à béton , le béton coûtent de plus en plus cher , donc les entreprises trichent et ensuite ça fissure de partout !!!!! ah oui c'est la faute au réchauffement climatique !!!!

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer