Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le cash est-il en voie de disparition au Danemark ?

Le Figaro09/05/2015 à 09:58

Le gouvernement danois vient de proposer de lever l'obligation d'accepter des paiements en liquide dans certains commerces. Le but ? Réduire les coûts.

Les billets et pièces bientôt disparus des commerces danois? Le gouvernement a proposé aux commerçants de supprimer l'obligation d'accepter de la monnaie, rapporte Reuters, relayé par le site américain Quartz. Le pays se dirigerait ainsi vers une société «sans liquide».

Une mesure qui viserait à réduire les coûts et augmenter la productivité des entreprises, détaille l'agence. L'obligation d'accepter des paiements en liquide «implique des contraintes administratives et financières considérables», a précisé le ministre des Finances danois, Bjarne Corydon.

Cette mesure serait incluse dans un ensemble de 50 propositions du ministre, visant à doper la croissance économique. Michel Santi, macroéconomiste et conseiller auprès des banques centrales des pays émergents estimait ré cemment dans les colonnes du Figaro que la disparition du cash était «nécessaire» ,et qu'elle «permettrait de lutter contre l'évasion fiscale et le blanchiment d'argent puisque toutes les transactions devraient passer par le circuit bancaire».

Les Français pas prêts de se séparer de l'argent liquide

Pour Patrick Lagarde, PDG de Brink's France, «envisager la disparition du cash est une utopie». L'argent liquide représente «une liberté de paiement» et «il y a un avenir pour le cash qui répond aux besoins des consommateurs». La mesure ne poserait pas de problème à la population danoise, puisqu'un tiers d'entre elle utiliserait déjà MobilePay, une application sur téléphone qui permet de transférer de l'argent à d'autres téléphones et commerces, précise Reuters.

Le Danemark n'est pas le premier pays a tester l'expérience. Les Suédois sont de plus en plus nombreux à délaisser les paiements en espèces. En avril 2014, l'université suédoise de Lund a lancé un système de paiement par scan des veines de la main, plus facile et plus rapide à utiliser. A l'automne de la même année, des sans-abris vendant le magazine Situation Stockolm ont même été dotés de lecteurs de cartes.

Les Français, eux, ne sont pas prêts à passer le cap et à se détacher totalement de l'argent liquide. Selon un sondage Ifop, 86% d'entre eux considèrent ce moyen de paiement comme incontournable. Ils ont d'ailleurs en moyenne 42 euros dans leurs poches. Les ambitions du paiement sans contact s'en retrouvent du coup freinées. Selon un sondage Syntec Numéric, 57% des Français le jugent «inutile».

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.