Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La précarité énergétique concerne près de 6 millions de ménages en France

Le Figaro08/01/2015 à 20:17

Selon une étude de l'Insee publiée jeudi, plus d'un ménage sur cinq dans l'Hexagone se retrouve dans une situation de vulnérabilité énergétique. Un chiffre préoccupant alors que le pays se prépare à adopter une grande loi d'orientation énergétique.

La précarité énergétique renvoie bien à une situation préoccupante en France. Selon une étude de l'Insee publiée jeudi, 5,9 millions de ménages, soit plus d'un sur cinq, doit faire face à un contexte de vulnérabilité énergétique. Cet état de vulnérabilité renvoie à des critères bien précis: à savoir quand un ménage consacre plus de 8% de ses revenus pour le chauffage et l'eau chaude, et plus de 4,5% pour ses déplacements. «Certains ménages se trouvent face à un choix difficile: renoncer à d'autres dépenses pour se chauffer correctement ou se déplacer ou, au contraire, se résigner à avoir froid ou à se déplacer moins», note l'Insee.

Pour Dimitri Molle, fondateur de Sénova - un cabinet au service «d'un habitat plus confortable, plus économe et plus sain» -, les chiffres de l'Insee sont à la fois très préoccupants et particulièrement inquiétants. «Surtout, la situation va aller en s'empirant car non seulement le pouvoir d'achat stagne mais surtout le coût de l'énergie va aller en se renchérissant.»

Aides fiscales

Faut-il pour autant être fataliste devant ce constat de précarité énergétique pour un très grand nombre de ménages? «Surtout pas, les possibilités de riposte existent pour sortir de cette spirale et, avant tout, pour éviter d'y rentrer, poursuit Dimitri Molle, pour cela, les ménages doivent prendre le taureau par les cornes et investir de manière à rendre leur habitat plus économe.» Le fondateur de Sénova rappelle l'importance des travaux d'efficacité énergétique et le rôle important des aides de l'État. «Pour autant, les procédures sont parfois complexes à comprendre, d'où l'importance de procéder à un audit énergétique réalisé par un cabinet indépendant.»

Adoptée à la fin de l'année à l'Assemblée, la loi relative à la transition énergétique portée par Ségolène Royal sera examinée par le Sénat en février. Ce texte, qui devrait être définitivement voté avant l'été, constitue-t-il un progrès notable devant la progression de la précarité énergétique? «Plusieurs mesures vont dans le bon sens, notamment celles liées à la rénovation énergétique pour certains travaux, continue Dimitri Molle, ainsi quand on ravale une façade ou en cas d'intervention sur les toitures, on doit impérativement procéder à des travaux d'isolation.» L'intéressé insiste également sur les aides fiscales (crédits d'impôts, éco-prêt à taux zéro...) prévues pour accélérer la rénovation énergétique des logements. Ce qui n'empêche, loi de transition énergétique ou pas, qu'il n'y a jamais eu autant d'aides au service des habitants pour être moins vulnérable sur le plan énergétique.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.