Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

La collecte du Livret A s'essouffle en janvier
information fournie par Boursorama avec AFP21/02/2024 à 15:31

( AFP / DENIS CHARLET )

( AFP / DENIS CHARLET )

L'encours des Livrets A et des Livrets de développement durable et solidaire (LDDS) a progressé de 3,25 milliards d'euros en janvier, une piètre performance pour un mois où la collecte est traditionnellement élevée, selon des données publiées mercredi par la Caisse des dépôts.

L'encours total atteignait au 31 janvier le niveau record de 568,1 milliards d'euros pour ces deux livrets défiscalisés et simples d'emploi, aux caractéristiques très proches, contre 509,7 milliards un an plus tôt (+9,1%).

Dans le détail, les dépôts des épargnants français ont excédé les retraits de 2,27 milliards d'euros pour le seul livret A en janvier - portant son encours à 417,6 milliards (+8,6%) -, et de 980 millions pour le modeste LDDS.

Ces 3,25 milliards d'euros de collecte nette en janvier sont un niveau fort modeste pour le premier mois de l'année, généralement bon pour l'épargne grâce aux étrennes et à un niveau de dépenses moindre après les fêtes.

Ces deux dernières années, les encours avaient progressé de 11,22 milliards d'euros en janvier 2023 - un record - et de 6,80 milliards en janvier 2022. Dans les deux cas, les taux allaient augmenter le mois suivant.

La contre-performance de janvier 2024 - 12e rang depuis la généralisation de la distribution des livrets dans toutes les banques en 2009 - s'explique par un certain désamour, le taux ayant été gelé à 3% par le gouvernement alors que le taux de calcul habituel aurait dû donner 3,9%.

Les deux livrets d'épargne réglementée n'ont pas à rougir devant les fonds euros de l'assurance vie, au capital garanti, dont le rendement a atteint en moyenne l'an dernier entre 2,5 et 3%, hors prélèvements fiscaux et sociaux.

Mais ils font face à la concurrence d'autres produits d'épargne comme les comptes à terme proposés par les banques ou le Livret d'épargne populaire (LEP), un produit d'épargne défiscalisé destiné aux ménages modestes.

Le LEP a connu un coup d'accélérateur depuis octobre à la faveur d'un relèvement de plafond, de 7.700 à 10.000 euros. Il est moins intéressant parce que son taux a baissé de 6% à 5% le 1er février, mais son rendement reste supérieur à l'inflation.

Sa collecte nette a atteint 1,92 milliard d'euros en janvier, la deuxième performance depuis 2009 (après 2023, de peu), portant son encours à 73,8 milliards (+47,9% en un an).

2 commentaires

  • 21 février16:28

    PAS LE CHOIX PEU D ARGENT A EPARGNER


Signaler le commentaire

Fermer