Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La carte bancaire « sans contact »

Boursorama avec Pratique.fr05/04/2016 à 10:25

Les cartes bancaires récentes sont équipées de nouvelles puces qui permettent de payer sans contact. Le système, bien qu’ayant ses limites, se révèle fort pratique.

Jusqu’à 20 euros

Les cartes bancaires dites « sans contact » sont utiles pour les petits achats de la vie quotidienne. Le principe est simple : au lieu d’insérer la carte dans le lecteur du magasin, son détenteur la pose sur celui-ci, sans avoir besoin de composer son code. Un gain de temps appréciable quand on est un client pressé.
Cette simplification est possible grâce à une puce, dite NFC, qui existe déjà depuis plusieurs années. Notamment présente dans les smartphones pour donner accès au Wi-Fi, elle se généralise désormais sur les cartes bancaires. En 2 ans, de fin 2011 à fin 2013, les banques françaises en avaient équipé 38%. Aujourd’hui, près de 35 millions de puces sont en circulation, soit plus de la moitié des puces en France.
Le paiement sans contact est d’abord destiné aux petits achats. L’utilisateur ne peut en effet payer sans contact qu’une somme de 20 euros par jour chez un même commerçant. Toutefois, certaines banques autorisent un plafond plus élevé.

Les questions de sécurité

Au-delà du plafond de paiement, la principale limite de la puce NFC est sa sécurité. Cette puce émet en effet des informations sensibles comme votre numéro de compte et la date d’expiration de votre carte bancaire. Ainsi, une personne correctement équipée peut récupérer ces données et les utiliser à votre insu.
Face aux craintes, les agences se veulent rassurantes concernant la sécurité de leurs cartes sans contact. Le site Visa.fr signale notamment que « les informations sensibles échangées entre la carte et le terminal sont toutes cryptées ». Mais cette faille sécuritaire empêche une généralisation de la carte sans contact. Il y a quelques années, les nouvelles puces étaient distribuées sans que le client n’en soit informé. Suite à des plaintes, la plupart des banques ne donnent plus de cartes dotées par défaut d’une puce NFC, elles la proposent comme une option, souvent gratuite.
De plus, il existe des parades pour protéger ses données. Vous pouvez vous procurer dans votre banque des étuis conçus pour réduire ou neutraliser la portée de la puce NFC. Sans étui, on estime qu’un hacker peut intercepter les informations bancaires dans une portée de 15 mètres. La puce peut aussi être désactivée sur demande auprès de sa banque.

Trucs et astuces

Si le principe de la carte bancaire sans contact vous intéresse, renseignez-vous auprès de votre banque, car votre smartphone peut également être utilisé pour payer vos achats.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.