Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Investissement forestier : une performance de 2,80% en 2021
information fournie par Mingzi31/05/2022 à 09:25

Le prix des bois et forêts est en hausse pour la deuxième année consécutive  (Crédit photo : 123RF)

Le prix des bois et forêts est en hausse pour la deuxième année consécutive (Crédit photo : 123RF)

La Safer vient de publier l'édition 2022 de son étude sur le prix des terres. Après 2,30 % en 2020, le prix moyen des forêts est en hausse de 2,80 % en 2021. Le point sur le marché de l'investissement forestier.

Une hausse de 10 % en 5 ans dans certaines régions

Le prix des bois et forêts est en hausse pour la deuxième année consécutive : après 2,30 % en 2020, les prix progressent de 2,80 % en moyenne en 2021. Le prix moyen d'un hectare s'établit à 4.410 euros/ha mais les prix et peuvent varier de 700 à 13.280 euros/ha.

Cette progression est portée par les forêts de 10 à 25 ha dont les prix progressent de 15,7 %. Le prix des forêts de plus de 25 ha est aussi orienté à la hausse, mais dans une moindre mesure avec 1,6 %. En revanche, après deux années de hausse, le prix des forêts de 1 à 10 ha cède 2,4 %.

Les forêts du Sud-Ouest enregistrent la hausse la plus marquée (+ 6,5 % en 2021 et + 10 % en 5 ans), portées par l'augmentation du prix du pin maritime (+ 25 %). La région Ouest et le Nord-Bassin parisien voient le prix de leurs forêts grimper respectivement de 2,1 % et 4,4 % en raison du rebond du prix du chêne (+ 23 %). Le prix des forêts du Massif Central, les moins chères du marché, remonte pour la troisième année consécutive. En revanche, les forêts de l'Est poursuivent leur baisse pour la quatrième année consécutive, affectées notamment par l'épidémie de scolytes. Dans la région Alpes-Méditerranée-Pyrénées, le prix moyen diminue de 2,8 %.

Comment investir dans les bois et forêts ?

Le GFI (groupement forestier d'investissement) est un dispositif qui permet aux épargnants d'investir dans la forêt tout en bénéficiant d'avantages fiscaux.

Le GFI fonctionne sur le même principe que la SCPI : le particulier achète des parts de GFI (à partir de quelques milliers d'euros seulement) et devient alors propriétaire d'une quote-part du patrimoine forestier du GFI dont l'exploitation est confiée à une société de gestion spécialisée. L'épargnant reçoit ensuite sa part des revenus issus de l'exploitation de la forêt.

Investissement forestier : les avantages fiscaux

Selon la typologie de l'investissement et moyennant le respect de certaines contraintes, l'investissement forestier permet de bénéficier de certains avantages fiscaux.

Ainsi, l'acquisition de parts de GFI éligibles à la loi IR/PME permet une réduction d'impôt de 18 % du montant investi dans la limite de 50.000 euros pour un célibataire et 100.000 euros pour un couple. En contrepartie, il faut conserver les parts 5 ans et demi. Jusqu'au 31/12/2022, la réduction d'impôt est exceptionnellement portée à 25 % du montant investi.

Les parts de groupement forestier sont soumises à l'impôt sur la fortune immobilière (IFI), mais bénéficient d'un abattement de 75 % (en contrepartie d'une durée de blocage des parts).

Enfin, les parts de GFI bénéficient d'un abattement de 75 % sur les droits de donation et de succession (en contrepartie d'une durée de blocage des parts).


Le présent article est rédigé par Mingzi pour Boursorama. Cet article ne doit en aucun cas s'apparenter à un conseil en investissement ou une recommandation d'acheter, de vendre ou de continuer à détenir un investissement ou un placement. Boursorama ne saurait être tenu responsable d'une décision d'investissement ou de désinvestissement sur la base de cet article

4 commentaires

  • 31 mai09:45

    S'il n'y aura plus beaucoup de bûcherons, cela signifiera que le bois sera rare.Et ce qui est rare est...


Annonces immobilières