Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Impôts : ce qui attend les Français en 2015

Le Figaro27/11/2014 à 19:57

Le gouvernement a promis de ne plus augmenter les impôts. Mais devant trouver des recettes, il n'a pas annoncé que de bonnes nouvelles aux contribuables pour 2015.

Même s'il a promis de ne plus augmenter les impôts, le gouvernement, contraint de trouver des recettes, n'a pas annoncé que de bonnes nouvelles aux contribuables pour 2015.

La suppression de la première tranche du barème de l'impôt sur le revenu (à 5,5%), prévue par la loi de finances pour 2015, ne profitera ainsi qu'aux plus modestes. Car en contrepartie, la deuxième tranche (à 14 %) s'appliquera à partir de 9690 euros, au lieu de 11.991 euros jusqu'à présent. «Avec l'aménagement en parallèle de la décote (cette remise sur l'impôt dû qui profite aux "petits" contribuables), ce changement est fiscalement neutre pour les classes moyennes ou aisées», souligne Olivier Rozenfeld, président de Fidroit.

En revanche, les Français qui disposent d'une résidence secondaire dans une zone «tendue» vont être sacrifiés: ils devraient voir leur taxe d'habitation augmenter de 20%. Les communes concernées sont les mêmes que celles visées par la taxe sur les logements vacants.

Inciter les propriétaires à vendre

La taxe foncière pour les terrains à bâtir devrait elle aussi bondir dans les zones où la demande de logements excède l'offre. «Elle pourrait grimper de plusieurs milliers d'euros pour un terrain de 1000 m2 par exemple, même s'il ne rapporte quasiment rien. Une véritable expropriation fiscale», ajoute Olivier Rozenfeld. L'objectif est d'inciter les propriétaires à vendre. D'ailleurs, l'impôt dû dans ce cas sur la plus-value réalisée ne sera pas aussi lourd que redouté. Le régime dissuasif qui devait se mettre en place a fait long feu, et l'impôt sera calculé finalement comme lors de la vente d'un logement, «avec, en prime, un abattement de 30% sur la plus-value, quelle que soit la date depuis laquelle le vendeur détient ce terrain, précise Erwan Grumellon, responsable de l'ingénierie patrimoniale de SwissLife Banque Privée. Mais pour profiter de cet avantage, il faut vendre avant la fin 2015.»

Les acheteurs d'un logement ancien ont moins de chance. L'État avait autorisé au printemps dernier les conseils généraux à majorer, jusqu'en février 2016, les droits de mutation (l'impôt inclus dans les frais de notaire réglés par les acheteurs) jusqu'à 4,50 %, soit, avec la part communale et les autres taxes, un total de 5,80%. Mais finalement, ce ne sera pas seulement pour deux ans. La hausse va devenir définitive.


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.