Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Impôt: l'idée du prélèvement à la source relancée

Le Figaro12/12/2014 à 17:16

VIDÉOS - Selon Europe1, François Hollande a demandé à des députés socialistes de la commission des Finances de préparer un document de travail pour une éventuelle mise en œuvre d'ici la fin de quinquennat.

Le débat sur le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu fait son retour. Évoquée il y a 10 jours par le secrétaire d'État à la Réforme de l'État, Thierry Mandon, la création d'un groupe de travail portant sur les modalités techniques de la mesure est également relevée ce vendredi par Europe 1. La radio précise que le président de la République, François Hollande, aurait demandé à quelques députés socialistes de la commission des Finances de travailler sur le sujet, en vue d'une éventuelle mise en œuvre d'ici la fin du quinquennat. Les débats vont donc reprendre en 2015.

L'idée n'est pas nouvelle, loin s'en faut. Elle revient même régulièrement dans l'actualité dès que la question de la simplification des démarches administratives est abordée. Elle consiste à faire prélever le montant de l'impôt par l'employeur ou le banquier, au moment du versement au contribuable des revenus sur lesquels porte l'impôt. La France est aujourd'hui l'un des derniers pays développés, avec la Suisse et Singapour, à ne pas l'avoir adopté. En 2007, Nicolas Sarkozy affirmait qu'il n'y était pas opposé sur le principe, à condition que la confidentialité des contribuables soit préservée. En 2012 cependant, un rapport du Conseil des prélèvements obligatoires, organisme lié à la Cour des comptes, listait les inconvénients d'une mesure qui n'apporterait que peu d'avantages au regard de son coût pour les finances publiques.

Promesse de François Hollande

François Hollande avait fait de la simplification du prélèvement de l'impôt l'engagement numéro 14 de sa campagne. Jean-Marc Ayrault, alors premier ministre, avait admis en décembre 2013 qu'il serait «sûrement plus simple» de prélever l'impôt sur le revenu à la source, mais a ajouté que cela demandait «à être étudié». D'après un sondage IFOP publié à l'époque par Le Figaro, 55% des Français approuvaient une telle mesure. Les syndicats, en revanche, étaient plus réservés. Ils craignaient que les employeurs aient accès à des informations sur la vie privée de leurs salariés, notamment leur situation fiscale.

La réflexion a de toute façon tourné court avec l'arrivée de Manuel Valls à Matignon. Ce dernier a immédiatement mis la priorité sur la diminution du nombre de contribuables. Plusieurs chantiers ont donc été abandonnés, comme la fusion entre l'impôt sur le revenu et la CSG ou encore la mise en place du prélèvement à la source. Ce dont s'est ému Jean-Marc Ayrault en octobre sur RTL. Pour lui, le prélèvement à la source serait «beaucoup plus juste et lisible et permettrait d'enclencher une réforme concrète», a-t-il de nouveau plaidé.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.