1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Devenez membre - Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Forêts : des prix en légère baisse mais un marché toujours très dynamique
Mingzi16/06/2020 à 14:00

Depuis plus de 20 ans, le marché forestier est relativement stable et semble rester insensible aux crises économiques et financières et à la faiblesse des taux d'intérêt (Crédit photo: Fotolia)

Pour la 25e année consécutive, la Société Forestière et la Safer ont présenté l'Indicateur du marché des forêts en France. Le prix moyen des forêts est en légère baisse mais reste très dynamique en nombre de transactions. Le nombre d'acquisitions par des GFI est en forte augmentation.

Le prix moyen des forêts non bâties baisse de 1,1 % en 2019

Depuis plus de 20 ans, le marché forestier est relativement stable et semble rester insensible aux crises économiques et financières et à la faiblesse des taux d'intérêt. Après avoir connu une hausse de 3,5% en 2018, le prix moyen de l'hectare de forêt a subi une baisse de 1,1%, à 
4 190 euros. 

Cette baisse s'inscrit dans un contexte de repli du prix du bois (- 11,3%, selon l'ONF). Elle reflète la baisse du prix des forêts de l'Est, marquées par les dépérissements dus aux épisodes de sécheresse et a? l'épidémie de scolytes, tandis que les prix poursuivent leur hausse dans l'Ouest et le Sud-Ouest avec la forte progression du cours des pins maritimes.

Evolution du prix des forêts non bâties entre 1970 et 2019

Le marché est toujours très dynamique

Après avoir battu un record en 2017 et connu une belle progression en 2018, le marché confirme sa dynamique en 2019 avec un nombre de transactions en hausse de 6,3% (soit 20 280 biens vendus) et une surface totale vendue en progression de 7,1 % (de 139 400 ha). 

Le marché est cette année encore porté par le dynamisme du marché des forêts de 1 a? 10 ha dont le nombre de transactions gagne encore 6,2% et s'inscrit dans la dynamique haussière entamée en 2010. Reflet du morcellement de la forêt privée française, ce segment représente 88% des transactions pour 36% des surfaces du marché des forêts. La mise en place en 2016 du plafonnement des émoluments des notaires pour favoriser la restructuration du parcellaire forestier joue très probablement un rôle dans cette dynamique.

De plus en plus de GFI

En 2019, les personnes morales privées (agricoles, forestières ou institutionnelles) restent les premiers acquéreurs du marché : leurs acquisitions ont augmenté de 16%, soit 39% du total de la surface du marché des forêts. 

De plus en plus de personnes physiques constituent des groupements forestiers d'investisseurs (GFI) dans le but de constituer un patrimoine forestier diversifié tant au plan géographique que des essences. Dans un contexte où les taux d'intérêts sont historiquement et durablement bas, les institutionnels, pour qui la forêt permet de longue date une diversification des placements, renforcent leur présence.

Le GFI est un placement collectif qui permet aux épargnants particuliers d'accéder à l'investissement dans les bois et forêts et de bénéficier d'avantages fiscaux.

L'acquisition de parts de GFI permet d'accéder à différents dispositifs de réduction d'impôt :

  • La loi DEFI permet une réduction d'impôt sur le revenu égale à 18% du montant investi, dans la limite d'un investissement de 5 700 euros pour une personne seule et de 11 400 euros pour un couple. En contrepartie, il faut conserver les parts pendant 8 ans.
  • La loi IR/PME permet une réduction d'impôt de 18% du montant investi dans la limite de 50 000€ pour un célibataire et 100 000€ pour un couple. En contrepartie, il faut conserver les parts 5 ans et demi.

Les parts de GFI sont soumises à l'impôt sur la fortune immobilière (IFI) mais bénéficient d'un abattement de 75% (en contrepartie d'une durée de blocage des parts). Dans certains cas, s'agissant notamment de parts de Groupements Forestiers de France Valley, elles échappent totalement à l'IFI.

Les parts de GFI bénéficient d'un abattement de 75% sur les droits de donation et de succession (en contrepartie d'une durée de blocage des parts).
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer