Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

FIP, FCPI : une réduction d’impôt de 25 % pour un investissement dans les PME
information fournie par Mingzi09/12/2021 à 05:59

C'est la bonne période pour défiscaliser grâce aux FIP et aux FCPI. (Crédits: 123RF)

C'est la bonne période pour défiscaliser grâce aux FIP et aux FCPI. (Crédits: 123RF)

Les FIP et FCPI permettent aux épargnants de participer au développement de sociétés innovantes ou régionales, tout en bénéficiant d'une réduction d'impôt sur le revenu portée de 18 % à 25 % pour les souscriptions effectuées avant le 31 décembre 2021. Explications.

FIP, FCPI : le fonctionnement

Les FIP et FCPI permettent aux épargnants de participer au développement de sociétés innovantes ou régionales, tout en bénéficiant d'un avantage fiscal. Les deux types de fonds se différencient par le profil des entreprises éligibles.

Les FCPI (fonds commune de placement dans l'innovation) sont des véhicules d'investissement qui permettent aux épargnants de financer de jeunes PME à potentiel de croissance. Ils sont constitués d'au moins 70 % de parts de sociétés innovantes. Pour être éligibles au FCPI, les sociétés doivent respecter certains critères, comme par exemple, avoir un effectif de moins de 2.000 salariés, avoir leur siège social dans un État membre de l'Union européenne, être soumises à l'impôt sur les sociétés, ne pas être cotées en bourse.

Les FIP (fonds d'investissement de proximité) permettent de participer au développement de PME françaises non cotées implantées en régions et qui soutiennent l'économie locale. Ils sont composés d'au moins 70 % de parts de PME régionales. Pour être éligibles au FIP, les sociétés doivent présenter certaines caractéristiques, comme par exemple, avoir un effectif inférieur à 250 salariés, avoir un chiffre d'affaires inférieur à 50 millions d'euros, être soumises à l'impôt sur les sociétés, ne pas être cotées.

FCPI, FIP, FIP Corse et outre-mer : quel avantage fiscal ?

La souscription de parts de FIP ou FCPI ouvre droit à un avantage fiscal. Celui-ci prend la forme d'une réduction d'impôt sur le revenu.

Pour les sommes versées entre le 9 mai 2021 et le 31 décembre 2021, la réduction d'impôt est portée à 25 % (contre 18 % auparavant) du montant net investi (c'est-à-dire après déduction des frais d'entrée) dans les sociétés éligibles, dans la limite de 12.000 euros pour une personne seule et de 24.000 euros pour un couple. La réduction d'impôt peut donc atteindre 3.000 euros pour un célibataire et 6.000 euros pour un couple.

Les FIP « Corse » et les FIP « outre-mer » ouvrent droit à une réduction d'impôt égale à 30 % du montant net investi dans les sociétés éligibles, dans la limite de 12.000 euros pour un célibataire et 24.000 euros pour un couple. La réduction d'impôt peut donc atteindre 3.600 euros pour un célibataire et 7.200 euros pour un couple.

Pour bénéficier de cet avantage fiscal, le souscripteur doit s'engager à conserver ses parts pendant au moins 5 ans à compter de la souscription.

Les réductions d'impôt des FCPI et des FIP sont cumulables si elles font l'objet d'opérations séparées, dans la limite du plafond des niches fiscales de 10.000 euros par an.

Si les parts sont détenues plus de 5 ans, les éventuelles plus-values réalisées lors de la cession des parts sont exonérées d'impôt et ne sont soumises qu'aux prélèvements sociaux (17.2 %).

Les souscriptions effectuées avant le 31 décembre 2021 seront déclarées en juin 2022 au moment de la déclaration des revenus 2021. Elles donneront lieu à un crédit d'impôt à la rentrée 2022 (août/septembre).

La contrepartie de l'avantage fiscal

Si le souscripteur doit s'engager à détenir ses parts pendant au moins 5 ans pour bénéficier de l'avantage fiscal, dans les faits, le cycle de vie des parts de FIP / FCPI est généralement de 8 à 12 ans. L'épargnant doit donc être prêt à bloquer son épargne sur le long terme.

Par ailleurs, l'investissement dans de jeunes sociétés à potentiel de croissance est par nature très risqué. Si le succès est au rendez-vous, le gain peut être potentiellement élevé, dans le cas contraire, il existe un risque de perte en capital.

Il convient également d'être vigilant sur les frais prélevés sur les FIP / FCPI car ils peuvent grimper assez rapidement et grignoter tout ou partie de l'avantage fiscal.

DECOUVREZ LES SOLUTIONS BOURSORAMA BANQUE POUR REDUIRE VOTRE IMPOT

Simulez votre réduction d'impôt qui peut aller jusqu'à 30 % grâce aux FIP-FCPI


Bénéficiez d'un exonération sur les plus-values à l'échéance (hors CSG,CRDS et prélèvements sociaux).

Avec 0% de droits d'entrée, de garde et de sortie profitez pleinement des avantages fiscaux des FIP et FCPI.

Les FIP et les FCPI sont des outils de diversification qui s'adressent à des investisseurs avertis. Ces produits sont par nature des produits à risque qui ne devraient pas représenter plus de 5 à 10 % de vos actifs financiers.

Accédez au simulateur de réduction d'impôt


Le présent article est rédigé par Mingzi pour Boursorama. Cet article ne doit en aucun cas s'apparenter à un conseil en investissement ou une recommandation d'acheter, de vendre ou de continuer à détenir un investissement ou un placement. Boursorama ne saurait être tenu responsable d'une décision d'investissement ou de désinvestissement sur la base de cet article.

3 commentaires

  • 02 mars16:52

    Au lieu de critiqué les Français mal informés, éclairez nous de la votre de lumière : invest défiscalisant, garanti, et qui rapporte, je vous écoute ?


Annonces immobilières