Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Des soldes sous le signe des achats utiles de vêtements et de chaussures

Le Figaro07/01/2015 à 14:39

VIDÉO - Alors que les soldes débutent ce mercredi, les ménages devraient dépenser en moyenne 242 euros. Les soldes et promotions ont représenté près de 40% des achats d'habillement en 2013.

Les Français n'auront pas été en manque de promotions ces dernières semaines. Après avoir importé en France les évènements anglosaxons tels que le Black Friday et le Cyber Monday, multiplié les offres commerciales pour stimuler les achats de Noël de dernière minute, les enseignes ont cassé les prix dès le lendemain des fêtes pour leurs clients les plus fidèles à coups de ventes privées. Pour autant, les soldes - qui démarrent ce mercedi pour six semaines - restent pour un Français sur deux (51%) une période stratégique pour réaliser des économies, selon une étude de l'institut YouGov pour le site de bons de réduction ma-reduc.com. Et 70% des sondés disent avoir reporté au moins un achat sur la période des soldes. Mais une majorité de Français prévoit de dépenser moins cette année

Même si 57% des consommateurs estiment que leur situation économique s'est dégradée cette année, 42% comptent dépenser plus de 200 euros lors de cette période de rabais. Le budget moyen par foyer est de 242 euros - une enveloppe qui atteint 290 euros en région Parisienne. Ce budget soldes est toutefois en baisse pour 39% des sondés, par rapport à l'an dernier - notamment parce que les ménages subissent par ailleurs une hausse de leurs charges mensuelles (47%), une baisse des revenus de leur foyer (42%) et/ou une hausse de leurs impôts (38%).

Dans ce contexte tendu pour leur pouvoir d'achat, les Français comptent bien dénicher des réductions de prix d'au moins 30% en moyenne. D'autant que seulement 10% d'entre eux déclarent faire les soldes pour se faire plaisir et acheter des produits qu'ils ne s'achèteraient pas d'habitude. A l'inverse, 42% des sondés réalisent des dépenses «utiles» sur cette période, c'est-à-dire achètent des produits dont ils ont besoin à moindre prix.

«Effet soldes»

A noter qu'à partir de cette année, la durée légale des soldes a été rallongée d'une semaine - soit de 5 à 6 semaines. Les soldes d'hiver se dérouleront cette année du 7 janvier au 17 février 2015 inclus au niveau national. En contrepartie, les soldes flottants - une période de soldes complémentaires de deux semaines par an dont le commerçant pouvait choisir les dates librement - ont été supprimés. Ces deux «changements majeurs dans la réglementation des soldes (...) vont augmenter l'‘effet soldes' en 2015. A la vue de ces éléments et du contexte économique morose, nous nous attendons à des soldes en janvier particulièrement suivis», parient les experts du comparateur de prix Twenga.

La mode sera à nouveau à l'honneur cette année, avec plus de six Français sur dix comptant acheter des chaussures (68%), des vêtements et accessoires (62%) et au moins la moitié (51%) ayant l'intention de s'offrir des produits de soins et de beauté. D'après une récente étude du Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie (Credoc), «les soldes sont devenus une pratique d'achat courante dans l'habillement. (...) De fait la part des achats en soldes ne cesse d'augmenter chaque année. Elle atteint désormais près de 20% du chiffre d'affaires de la profession en 2013, soit le double de ce qu'elle représentait en l'an 2000». Au total, avec les promotions ponctuelles, les achats à prix réduits pèsent aujourd'hui pour 40% du chiffre d'affaires du secteur.

Le high-tech tirera également son épingle du jeu durant les soldes de janvier, avec 46% des sondés qui vont traquer les bonnes affaires dans ce secteur, tout comme l'électroménager (48%) et les produits liés aux loisirs (43%).

VIDÉO - Reportage: les soldes d'hiver ont démarré ce mercredi dans les magasins parisiens.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.