Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

De plus en plus de ménages s'endettent sur plus de 20 ans

Le Figaro10/11/2016 à 18:13

En octobre, les taux immobilier ont encore baissé pour atteindre 1,33% en moyenne, relève Crédit Logement. Cette baisse des taux équivaut à une baisse des prix de l’immobilier de 7,5% sur un an.

Il est encore temps de profiter des taux immobiliers ultra bas, avant qu’ils n’amorcent une légère remontée. Au mois d’octobre, les ménages se sont endettés à un taux de 1,33% en moyenne, contre 1,41% en septembre, selon le baromètre publié ce jeudi par Crédit Logement. Ils bénéficient depuis le début de l’année 2012 et en particulier depuis 2015 d’une situation exceptionnelle: sur un an, les taux ont encore chuté de 0,92 point sous l’effet de la politique accomodante des banques centrales, ce qui équivaut à une baisse des prix de l’immobilier de 7,5% depuis octobre 2015 et même de 24% depuis la fin de l’année 2011.

» Dernières baisses pour les taux de crédit immobilier

» Les taux des crédits immobiliers peuvent-ils être négatifs?

Tous les profils d’emprunteurs ont bénéficié de cet effet d’aubaine: les ménages aux dossiers les moins favorables, qui obtiennent de la part des banques les taux de crédit les moins intéressants s’endettent par exemple à un taux de 2,07% sur 25 ans en moyenne, contre 3,10% il y a un an. Ceux présentant les meilleurs dossiers concluent leur prêt à un taux de 1,14% sur 20 ans contre un peu plus de 2% en octobre 2015. Sur 15 ans, il est même désormais possible d’emprunter à un taux inférieur à 1%. «Les niveaux actuels des conditions de crédit permettent à tous les ménages de rentrer sur le marché de l’accession, sur des durées longues, sans que cela ne les pénalise», relève Crédit Logement.

Légère remontée en 2014

Cette exceptionnelle baisse des taux a de fait aussi profité aux ménages les moins aisés ou les plus jeunes, dotés d’un moindre apport et à qui les banques consentent les crédits sur les durées les plus longues. Au troisième trimestre 2016, près de 70% des jeunes emprunteurs (âgés de moins de 35 ans) se sont ainsi endettés sur 20 ans et plus. Un tiers d’entre eux ont même étalé leurs remboursements sur une durée allant de 25 à 30 ans! Ces conditions exceptionnelles permettent aux emprunteurs d’acquérir des biens plus chers, de meilleure qualité ou mieux situés.

Les Français profitent à plein de ces conditions de crédit avantageuses, qu’ils renégocient leur prêt ou qu’ils achètent un logement. En septembre, selon la Banque de France, le nombre de nouveaux crédits à l’habitat souscrits a encore progressé de 3,8%. Ce sont 23,7 milliards d’euros de crédits qui ont été octroyés le mois dernier, un montant inédit depuis 2003, date jusqu’à laquelle remontent les données publiques de la Banque de France. Les renégociations de crédits représentent un peu plus de la moitié de ces nouveaux prêts. «Compte tenu de ce contexte exceptionnel, la progression de l’activité du crédit aurait même pu être meilleure», regrette Crédit Logement.

Les emprunteurs ont en effet raison de s’endetter en 2016, avant que les taux ne remontent légèrement en 2017. Les banques ont probablement consenti en cette rentrée leurs derniers efforts commerciaux de l’année, «avant que la demande n’entre en sommeil à l’approche de l’hiver», note Crédit Logement. La hausse des taux devrait cependant rester modérée, les banques souhaitant notamment rester compétitives sur ce segment et les taux de marché ne devant pas beaucoup remonter. L’établissement prévoit un taux moyen plafonnant à 1,70% à la fin de l’année prochaine.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.