1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Ces fruits et légumes les plus contaminés par les pesticides

Le Figaro20/02/2018 à 16:21

VIDÉO - Selon une étude menée par l'ONG Générations futures, 89% des raisins et 88,5% des clémentines et mandarines non-bios qu'on trouve dans le commerce contiennent des résidus de pesticides.

Cinq fruits et légumes par jour. Oui, mais pas n'importe lesquels. L'ONG Générations futures publie ce mardi une étude inquiétante sur les traces de pesticides dans nos fruits et légumes. L'association a analysé 19 fruits et 33 légumes non-bios et, selon son rapport, on trouverait des résidus de pesticides dans près de 70% des fruits et 41% des légumes du quotidien.

» LIRE AUSSI - Peut-on supprimer les pesticides de nos fruits et légumes en les lavant?

En ce qui concerne les 33 légumes passés au crible dans cette étude de Générations futures, le plus contaminé est le céleri-branche: 84% des échantillons testés présentent des résidus de pesticides. Sur les autres marche du podium, on trouve les herbes fraîches (74,5%) et l'endive (73%). À l'opposé, l'asperge (3%) et le maïs (1,9%) sont les légumes dans lesquels on retrouve le moins de traces de pesticides.

Concernant les fruits, les raisins (89%) , les mandarines (88,4%) et les cerises (87,7%) sont les plus pollués. Dans le haut du tableau on trouve aussi les pamplemousses, les fraises et les nectarines. Les prunes, les kiwis et les avocats sont les fruits qui contiennent le moins de résidus. On constate cependant des taux inquiétants avec respectivement 34,8% pour les mirabelles, 27,1% pour les kiwis et 23,1% pour les avocats. L'étude montre aussi que certains fruits dépassent largement les limites maximales autorisées en Europe concernant les pesticides. C'est le cas de près de 7 % des échantillons de cerises analysés et de près de 5% pour les fruits exotiques tels que les mangues et les papayes.

À quatre jours de l'ouverture du Salon de l'agriculture à Paris, Générations futures appelle le gouvernement à «réduire fortement l'usage des pesticides» dans l'agriculture traditionnelle.

» LIRE AUSSI - En 2022, tous les œufs en boîtes devront être issus d'élevage de plein air

Habituellement, l'ONG achète les produits à analyser dans le commerce, comme de simples consommateurs et procède aux analyses. Cette fois, Générations futures a choisi de s'appuyer sur les données officielles de la Direction générale de la répression des fraudes (DGCCRF), pour éviter tout biais ou accusations de partialité. Ils ont ainsi compilé les données des plans de surveillance de 2012 à 2016. Ces plans officiels ont pour fonction de contrôler chaque année les traces d'insecticides et de fongicides dans les aliments et, notamment, la présence de pesticides dans les fruits et légumes.

Selon le rapport, ce travail systématique de compilation des données officielles est une première en France. L'ONG assure que cette démarche «permet pour la première fois d'obtenir un classement des fruits et légumes non bio réellement consommés en France par rapport à la fréquence de la mesure de résidus de pesticides.»

Quels sont les risques des pesticides pour notre santé?

Les pesticides pénètrent dans les plantes, fruits et légumes qu'ils traitent. C'est donc en mangeant des aliments traités que les consommateurs se retrouvent exposés aux pesticides. Pour le moment, difficile d'avoir une idée claire sur les risques encourus par le consommateur. En effet, les études sont peu nombreuses sur le sujet. Mais sur le site de Générations futures on peut lire que les pesticides «présentent un risque toxique pour certains organismes qu'ils ne ciblent pas. Les effets, même de faibles quantités de ces toxiques, en mélange et/ou sur de longues périodes peuvent poser de graves problèmes sanitaires: troubles neurologiques ou du comportement, du développement, certains cancers, troubles de la fertilité ou de la reproduction...».

L'association Générations futures alerte également, dans l'étude publiée ce mardi, sur la présence de plusieurs pesticides dans un même aliment. En 2016, près de 40 % des échantillons de fruits et légumes contenaient plusieurs pesticides différents. L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation (Anses) travaille sur cette question de «l'effet cocktail», selon lequel la toxicité des pesticides augmente lorsqu'ils sont mélangés.

Pour ce qui est de la prévention l'OMS conseille aux consommateurs de «limiter leur ingestion de résidus de pesticides en pelant ou en lavant les fruits et les légumes». Autre solution simple proposée par Générations futures «prendre des dispositions rapides et efficaces pour la promotion de l'agriculture biologique».

5 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • loco93
    20 février16:24

    C'est beau le made in Europe! Du moins quand on veut bien en parler.... Au moins le made in china ne tue pas!

    Signaler un abus

  • lsleleu
    20 février16:02

    vous voulez rendre service au gouvernement ? bouffez tout ce qui vous fait plaisir même les plus cancérigènes si vous mourrez 3 mois plus tôt voyez les économies de l'état sur votre retraite .

    Signaler un abus

  • lsleleu
    20 février15:59

    5 fruits et légumes par jour, 5 raisons supplémentaires de chopper le cancers faites comme d'habitude manger ce qui vous fait plaisir et n'écoutez pas toutes les sornettes cancérigènes ou non. De toutes les manières je vous pari que vous mourrez un jour !

    Signaler un abus

  • faites_c
    20 février11:44

    "Ces plans officiels ont pour fonction de contrôler chaque année les traces d'insecticides et de fongicides dans les aliments et, notamment, la présence de pesticides dans les fruits et légumes." Cela démontre toute la connaissance scientifique accumulée chez cette ONG. Les fongicides et insecticides ne sont pas forcément des pesticides et vice-versa!

    Signaler un abus

  • faites_c
    20 février11:42

    «limiter leur ingestion de résidus de pesticides en pelant ou en lavant les fruits et les légumes».!!! C'est bien connu, on mange, les citrons, les oranges et les mandarines avec leur peau parce que c'est bien meilleur! Je me demande s'ils sont complètement finis à l'OMS? Quant à l'agriculture "biologique" cela me fait toujours autant rigoler car ce concept ne veut strictement rien dire en dehors du fait que les aides à la culture seraient issues de procédés naturels et non industriels!!!

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer