Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Ces cafés qui interdisent Internet pour favoriser la discussion

Le Figaro27/02/2017 à 16:04

Si la plupart des grandes chaînes de cafés proposent aujourd'hui une connexion internet gratuite, certains cafés proposent de bannir toute présence numérique. Objectif : rappeler les valeurs ancestrales du café, qui sont le dialogue et la convivialité.

La scène est classique. À l'intérieur d'un café, une table ronde, autour de laquelle cinq personnes se sont retrouvées pour prendre un verre. Problème? Sur ces cinq personnes, deux d'entre-elles ont les yeux baissés sur le téléphone, sans prêter la moindre attention aux autres. Et si les deux bavards n'ont pas leur téléphone entre leurs mains, il est tout de même posé sur la table! En cas de besoin... De nos jours, une discussion ne tient qu'à une notification push. Si bien que l'intérêt initial d'un café ou d'un pub - un lieu convivial qui favorise les discussions - a perdu de sa superbe, explique la BBC qui a consacré un article au sujet.

Afin de renouer avec cet intérêt initial, il existe désormais des établissements qui choisissent tout simplement d'opter pour la confiscation! Pendant que certains optent pour la confiscation matérielle, principe qui consiste à demander au client de laisser son téléphone à l'entrée de l'établissement, d'autres préfèrent la privation de réseau WiFi, comme ce pub anglais situé à proximité de Brighton. Dès lors que le client entre dans l'enceinte du bar, il lui est impossible de capter le moindre réseau. Un véritable bunker! Devant ce néant numérique, les clients n'ont donc nul autre choix que celui... de discuter.

L'absence de smartphone augmente les ventes

Les cafés où les smartphone, tablettes tactiles et autres ordinateurs portables ne sont pas - ou plus - les bienvenues se multiplient. À l'intérieur du Kibbitznest, un café situé dans le quartier de Lincoln Park, à Chicago, pas l'ombre d'une notification ou bruit de clavier. Cette petite chaîne de cafés est l'anti-Starbucks ou Caffè Nero - et la plupart des grandes chaînes - qui offrent la connexion WiFi. Ces espaces ressemblent de plus en plus à des rangées de travailleurs armés de leurs ordinateurs portables, qui transforment les cafés en lieu de travail, bannissant ainsi complètement l'intérêt du café. C'est le combat de Kibbitznest: sensibiliser sur le déséquilibre entre l'utilisation des outils technologiques et la communication verbale.

LIRE AUSSI: Un restaurateur interdit l'entrée de son établissement aux banquiers

Ces cafetiers un tantinet réactionnaires qui prônent un retour aux valeurs initiales d'un café et favoriser l'intéraction sociale se multiplient aux États-Unis, en Grande-Bretagne, et ailleurs. Selon un rapport Nielsen publié en 2016, les Américains passent plus de dix heures par jour devant leurs outils numériques. Jodi Whalen et son mari Phil Merrick, propriétaires d'un bar (situé à Burlington, aux États-Unis) ont connu l'avant et l'après internet dans leur établissement. Fatigués de voir leurs clients s'installer, commander, puis consommer internet sur leur ordinateur ou leur smartphone, ils décident de supprimer la connexion WiFi (dans un premier temps), puis les ordinateurs portables. Résultat, mis à part quelques réactions hostiles au début, la clientèle finit par s'adapter. La fréquentation et les ventes ont même fait un bond de 20% contre 6% l'année précédente, précise le couple à la BBC.

Bannir les smartphone serait-il rentable pour un cafetier? Dans son livre «The Great Good Place», le sociologue américain Ray Oldenburg présente le «café» comme un espace de rassemblement indispensable à notre santé personnelle et à celle de la société dans son ensemble. Autrement dit, un café où les discussions vont bon train est un signe bienfaiteur. En revanche, le même espace où se rassemblent des dizaines d'individus les yeux rivés sur leur smartphone - ou tablette - l'est beaucoup moins....

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.