Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Assurance vie : vers un retour progressif à la normale ?
Mingzi28/07/2020 à 08:53

Les Français semblent avoir appris des dernières crises économiques et financières et le mois de juin semble marquer un retour progressif à la normale. (Crédit photo: 123RF)

Alors que le confinement a dopé le taux d'épargne des Français, la collecte assurance vie s'est écroulée sur la première partie de l'année. Les Français semblent toutefois avoir appris des dernières crises économiques et financières et le mois de juin semble marquer un retour progressif à la normale. Explications.

La FFA (Fédération Française des Assureurs) a publié les chiffres du marché de l'assurance vie pour le mois de juin 2020.

Collecte brute : un retour progressif à la normale

Alors que le confinement a fait chuter la consommation et dopé le taux d'épargne des Français, sur le premier semestre 2020, la collecte brute de l'assurance vie est en forte baisse : depuis le début de l'année, le montant des cotisations collectées par les sociétés d'assurance est de 54 milliards d'euros contre 74 milliards sur la même période en 2019, soit 20 milliards d'euros d'écart.

Le marché de l'assurance vie a souffert de la crise sanitaire du coronavirus à de multiples niveaux. Tout d'abord, avec le confinement et la fermeture des agences et points de vente, il n'était pas toujours possible pour les épargnants de souscrire ou de verser sur un contrat d'assurance vie. De plus, la souscription et les versements en ligne ne se sont pas encore totalement ancrés dans les habitudes, tant du point de vue des assureurs que des épargnants. 

Ensuite, la crise sanitaire a renforcé le comportement traditionnellement prudent des épargnants Français pour qui se constituer une épargne de précaution constitue le premier objectif d'épargne. Ils ont ainsi privilégié la liquidité et la sécurité des livrets bancaires : depuis le début de l'année, les Français ont versé près de 20 milliards d'euros sur leur Livret A, soit près de deux fois plus qu'en juin 2019 (11 milliards d'euros) et surtout, cette collecte correspond exactement au manque à gagner sur la collecte brute en assurance vie. 

Toutefois, le mois de juin, premier mois complet après le déconfinement, pourrait marquer un retour progressif à la normale : la collecte brute de juin s'est établie à 9,9 milliards d'euros, contre 6,4 et 5,7 milliards d'euros en avril et mai dernier. En juin 2019, la collecte brute avait été de 12,2 milliards d'euros. 

Les unités de compte ont maintenu leur niveau

Lors des crises économiques et financières précédentes (2008, 2012), les Français s'étaient désengagés des supports à risque et la collecte en unités de compte avait lourdement chuté.  Leur comportement est cette fois-ci différent. La chute brutale des marchés financiers n'a pas créé de mouvement de panique. La collecte en unités de compte est restée stable : elle a représenté 35% de la collecte en juin 2020, comme au premier semestre. Les épargnants espèrent probablement profiter d'un futur rebond des marchés financiers. Il faut néanmoins préciser que les assureurs les incitent fortement à s'orienter vers ce type de supports : l'accès au fonds en euros est de plus en plus souvent conditionné à une proportion minimum d'unités de compte pour chaque versement. 

Une collecte nette négative

Sur le premier semestre 2020, les prestations versées sont restées à leur niveau habituel : elles se sont élevées à 59 milliards d'euros, le même montant qu'en 2019. Pour faire face à la baisse de leurs revenus pendant la crise sanitaire, de nombreux indépendants et professions libérales ont pioché dans leur contrat d'assurance vie. Le montant des prestations versées a atteint 10,5 milliards d'euros au mois de juin 2020 (contre 9,9 en juin 2019), retrouvant son niveau d'avant crise sanitaire. Après le confinement, les transactions immobilières ont repris et les acheteurs ont utilisé l'épargne de leur assurance vie pour se constituer un apport.

Par conséquent, du fait de la baisse de la collecte brute sur la première moitié de l'année, la collecte nette de l'assurance vie est négative : elle est de - 4,7 milliards d'euros depuis le début de l'année (vs + 15 milliards d'euros sur la même période en 2019) et de - 700 millions d'euros sur le mois de juin, le quatrième mois consécutif de décollecte. L'assurance vie n'avait plus connu quatre mois consécutifs de décollecte depuis la crise de 2012. 

Son encours s'établit à 1766 milliards d'euros.
 

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • a.gordo1
    01 août16:53

    La baisse de collecte et l'augmentations des retraits vient du fait que les cotisations versées au dessus de 70 000€ ne sont plus garanties et peuvent être gelées par décret

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer