Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

6-7-8 février : journées mondiales sans téléphone

Boursorama avec Pratique.fr13/02/2017 à 14:45

Initiative lancée en 2001 par l'écrivain français Phil Marso, cette journée (devenues trois) invite à réfléchir sur notre rapport aux téléphones portables et autres smartphones. De plus en plus d'actualité en ces temps d'hyper connectivité, Phil Marso et ses comparses invitent à "décrocher" quelques jours. Ils proposent pour cela une série de défis simple pour réapprendre à vivre sans "mobilou".

Sauriez-vous vous passer de votre smartphone ne serait-ce qu'une journée ?

La Saint Gaston

Si c'est à l'origine le 6 février qui a été choisi par Marso, c'est parce que c'est le jour de la Saint Gaston et que l'écrivain voulait faire référence à la chanson de Nino Ferrer. Cette chanson dit notamment : "Gaston, ya le téléphon qui son mais ya jamais person qui y répond". Ce qui pouvait ressembler à une boutade sympathique en 2001, alors que nous n'avions qu'un rapport occasionnel avec le téléphone portable, résonne bien plus fort aujourd'hui. En effet, lors de la première journée de ce type, l'écrivain de polar invitait simplement à réfléchir sur les changements comportementaux qu'impliquait l'arrivée du mobile dans nos vies. Il n'a d'ailleurs jamais demandé de couper les téléphones.
En 2003, une association écologiste a essayé de récupérer l'évènement, en vain. Depuis 2004, la journée s'est transformée en 3 journées et l'opération séduit de plus en plus.

Entre 100 000 et 250 000 heures derrière l'écran

Il faut dire que cette préoccupation est presque devenue une question de santé publique. Le mobilou, comme l'appelle affectueusement Marso, est devenu un objet incontournable de nos vies, jusqu'à l'excès. 60% des français consultent leur mobile dans la première heure suivant le réveil. 30% s'en servent (de moins en moins pour téléphoner) 10 à 25 fois par jour, et–%, 50 fois et plus. L'expert en comportement Thierry Le Fur estime (en considérant que les enfants sont derrière les écrans dès l'âge de 2 ans) que "nous serons en moyenne connectés plus de 100 000 heures à l'échelle d'une vie". Et pour un cadre ultra-connecté, ce chiffre pourrait passer à 250 000 heures. Cet expert en comportements numériques et addictifs ajoute qu'il est indispensable de "trouver l'homo équilibrus qui sommeille en nous (...) et d'identifier les conditions d'un usage adapté".

Jeux et débats

"L'addiction obligatoire" est justement le thème de ces 17èmes journées mondiales sans téléphone portable et smartphone. Comme l'interroge l'équipe de Phil Marso sur son site internet : Peut-on vivre sans téléphone portable en 2017 ? Cette question et 34 autres liées à ce rendez-vous citoyen sont proposées aux enseignants qui souhaitent partager ce débat de réflexion avec leurs élèves. Les médias sont également invités à se saisir du débat.
Outre ces questions et débats, les organisateurs proposent des défis à tous ceux qui veulent tenter l'expérience d'une journée ou seulement quelques heures sans leur mobile. Ces défis, au nombre de 6, consistent tout d'abord à laisser son smartphone à la maison, s'équiper d'un appareil photo (non connecté) et se munir d'une bouteille en verre. Vous devrez ensuite vous rendre dans un lieu public en vous munissant d'un bon vieux plan en papier et vous prendre en photo sur le lieu choisi. Acheter ensuite une carte postale et un timbre, écrire un ptit mot sur votre expérience sans mobilou et envoyer le tout à l'adresse postale de Phil Marso. Vous aurez préalablement jeté votre bouteille dans un container prévu à cet effet. Vous devrez ensuite vous rendre au n°1 de la rue (ou avenue, ou place, etc.) de la République de votre commune, et prendre une photo du panneau. Enfin, vous devrez (tâche de plus en plus ardue) trouver une cabine téléphonique et vous prendre en photo dedans (ou devant).

Trucs et astuces

Si vous décidez de relever ces défis, vous devrez envoyer votre carte postale à l'adresse suivante :
Megacom-ik
6 défis – Phil Marso
13 Bd St Marcel
75013 Paris
Vous pourrez par ailleurs poster vos 3 photos sur la page facebook de l'évènement.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.