Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Russie: au pied du Kremlin, certains rêvent d'un nouveau Staline

AFP Video05/03/2013 à 20:32

"C'est un dirigeant comme Staline qu'il nous faudrait aujourd'hui", affirme Ioulia Kalatcheva, venue déposer des fleurs sur la tombe du dictateur à l'occasion des 60 ans de sa mort, ne cachant pas, comme de nombreux autres Russes, son admiration pour lui.

Plusieurs centaines de personnes, toutes générations confondues, se sont rendues mardi matin, par un froid polaire, sur la Place Rouge à Moscou pour honorer la mémoire de Staline, enterré au pied du Kremlin, endroit le plus symbolique et le plus prestigieux de Russie.

Brandissant des drapeaux rouges et or ornés de la faucille et du marteau, emblème de l'Union soviétique, ou des portraits du dirigeant mort le 5 mars 1953, elles ont déposé, à l'instar du chef du parti communiste Guennadi Ziouganov, d'énormes bouquets d''illets rouges devant son buste.

"Avec lui au pouvoir, l'ordre régnerait, pas comme maintenant", maugrée Ioulia Kalatcheva, 45 ans. Pour cette militante communiste, les autorités actuelles "manquent de fermeté". Comme elle, de nombreux Russes conservent une attitude ambivalente à l'égard du défunt dictateur, entre la condamnation de la terreur et des répressions et son rôle dans la victoire à la fin de la 2e guerre mondiale.

Selon un sondage du centre Levada publié mardi, près de la moitié de la population estime que Staline a joué un rôle "positif", contre un tiers qui pense le contraire.

"Staline était un génie, il a fait d'un pays arriéré une superpuissance", estime Larissa Tokounova, une juriste de 50 ans venue spécialement de la péninsule du Kamtchatka, située à huit fuseaux horaires de Moscou, en Extrême-Orient russe. "Si nous voulons remettre sur pied le pays, on ne pourra le faire que comme lui l'a fait", ajoute-t-elle.

Le règne stalinien a pourtant été marqué par un régime de terreur et d'arbitraire, la déportation de peuples entiers (Tchétchènes, Ingouches, Tatars de Crimée, etc.) et la mort de millions de personnes, fusillées ou exterminées dans les camps de travail.

Mais depuis le milieu des années 1990, son image s'est progressivement améliorée, les réformes libérales provoquant une montée de la nostalgie pour l'époque soviétique. Et avec l'arrivée de Vladimir Poutine à la tête de l'Etat, le processus de réhabilitation du dictateur s'est poursuivi de plus belle, la position du président russe sur le sujet n'étant pas sans équivoque.

"Dans l'histoire, tout n'est pas noir ou blanc", estime Roman Fomine, organisateur d'un des hommages à Staline. "L'époque était dure, rude. Il y a eu des répressions, mais elle ne doivent pas masquer la grandeur qu'a atteint le pays", ajoute cet entrepreneur de 48 ans. Pour Evgueni Filiptchenkov, les répressions de l'époque sont aujourd'hui "exagérées". "Staline était un homme exceptionnel", juge ce retraité de 70 ans, qui affirme que son père était un garde du corps du dirigeant.

"Je ne sais rien des victimes de Staline", reconnaît pour sa part Marat Mouzaïev, 25 ans, avant de demander : +et combien y a-t-il eu de victimes après la chute de l'URSS '+" "Staline, c'est la victoire à la guerre, ce sont les réussites de l'URSS, militaires, industrielles. C'est le symbole de l'amour de la Patrie et de l'Etat", poursuit le jeune homme.

Une centaine de personnes se sont également rassemblées devant le musée consacré au dictateur à Gori, sa ville natale, en Géorgie.


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.