Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Montage de deux photos du Portugais Cristiano Ronaldo (g) le 13 juin 2012 et du Tchèque Petr Jiracek (d) le 12 juin 2012, lors de l'Euro-2012 en Ukraine et en Pologne.

AFP Video21/06/2012 à 13:11

République Tchèque-Portugal offre un quart de finale inattendu entre deux équipes montées en puissance, opposant le collectif slave délié au jeu lusitanien articulé autour de sa star Cristiano Ronaldo qui a enfin lâché les chevaux, jeudi à Varsovie.Un vrai choc de styles. Les Tchèques ont trouvé leur équilibre dans un 4-2-3-1 parfaitement rôdé, notamment grâce aux deux ailiers "mange-craie" Petr Jiracek (à droite) et Vaclav Pilar (à gauche), et ont surmonté à la fois un départ catastrophique, une défaite 4-1 contre les Russes au premier match, et la blessure de leur maître à jouer, Tomas Rosicky, encore très incertain pour ce match. Daniel Kolar tient bien son rôle depuis un match et demi.Les Portugais aussi ont trouvé leur onze de base en 4-3-3. Leur jeu est moins fluide, le milieu à trois Raul Meireles-Miguel Veloso-Joao Moutinho n'a pas la consistance du quintet tchèque, et leur buteur Helder Postiga n'a pas fait oublier Nuno Gomes.Mais pour les buts, ils peuvent compter sur leur super-star Cristiano Ronaldo, qui a marqué ses premiers buts du tournoi contre les Pays-Bas (2-1, un doublé du Madrilène), plus que jamais candidat au Ballon d'Or.Comme les Tchèques, les hommes de Paulo Bento ont manqué leur premier match, mais dans de moindres proportions, s'inclinant 1-0 contre l'Allemagne au terme d'une partie où ils ont aussi été un peu malchanceux. La +Selecçao+ a d'ailleurs déjà frappé quatre fois les poteaux depuis le début du tournoi!Difficile de désigner un favori entre les Tchèques, vainqueurs du "groupe de la vie" (devant la Grèce, la Russie et la Pologne) et les Portugais sortis du "groupe de la mort" (derrière l'Allemagne mais devant les Pays-Bas).Le génie retrouvé de Cristiano Ronaldo pourrait faire pencher la balance. Les Tchèques eux risquent d'être privés de leur star, Rosicky, touché au tendon d'Achille droit, qui pourrait jouer avec des anti-inflammatoires, mais au risque d'aggraver sa blessure.Outre le duel entre les deux têtes d'affiches Petr Cech et Cristiano Ronaldo, le premier quart de finale de l'Euro vaut également pour le choc entre "durs", Pepe le redoutable défenseur central portugais, qui a notamment écopé de dix matches de suspension avec le Real Madrid pour ses violences, et Milan Baros, l'attaquant de pointe du sélectionneur tchèque Michal Bilek.Baros est le joueur qui a commis le plus de fautes au premier tour de l'Euro (14), tous postes confondus! Son rôle ingrat au sommet de l'édifice tchèque, toujours défendu par Bilek quand il était sifflé par son propre public, use les défenses et a rapporté la passe décisive du but de la qualification contre la Pologne (1-0).Il n'a vraiment pas le même rôle que Ronaldo: si le Portugais a tiré 22 fois au but lors des trois matches du premier tour, Baros ne l'a fait que... deux fois! Et seulement au troisième match, contre l'hôte polonais.Pepe, touché aux chevilles contre les Pays-Bas, devrait être rétabli pour les frotter à celles du Tchèque.Ce quart entre outsiders ouvre de belles perspectives à Raul Meireles, qui rappelle être devenu cette saison "champion d'Europe avec Chelsea alors que personne ne donnait Chelsea favori".L'histoire des confrontations entre les deux pays à l'Euro les laisse à égalité. Les Tchèques avaient éliminé le Portugal (1-0) au même niveau de la compétition en 1996, avec un lob de Karel Poborsky entré dans la légende de l'Euro, mais lors de la dernière édition, les Lusitaniens avaient pris leur revanche en poules (1-3).La belle vaut une demi-finale contre le vainqueur d'Espagne-France.Les équipes probables avant République Tchèque-Portugal, quart de finale de l'Euro-2012, jeudi à Varsovie (20h45 heure française):République Tchèque: Cech (cap) - Gebreselassie, Sivok, Kadlec, Limbersky - Hübschman, Plasil - Jiracek, Kolar (ou Rosicky), Pilar - BarosEntraîneur: Michal BilekPortugal: Rui Patricio - Joao Pereira, Pepe, Bruno Alves, Coentrao - Meireles, Veloso, Moutinho - Nani, Postiga, Cristiano Ronaldo (cap)Entraîneur: Paulo BentoArbitre: Howard Webb (ENG)


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.