Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Ligue des champions: le PSG a obtenu sa carte de séjour

AFP Video11/04/2013 à 18:05

Eliminé avec les honneurs mercredi en quarts de finale de la Ligue des champions, sans avoir perdu contre Barcelone (2-2 et 1-1), le Paris SG a probablement pris rendez-vous avec un futur européen enchanteur, un été studieux et une fin de saison en boulet de canon.

. Paris a le niveau. Huit ans après son dernier passage en C1, le PSG a renoué en septembre dernier, mais sans véritable repère malgré les 250 millions d'euros investis depuis 2011, avec une épreuve qu'il ambitionne de remporter. Bilan sept mois plus tard: il n'a perdu qu'un match sur dix et a rivalisé deux fois avec l'ogre.

"A notre arrivée, beaucoup de gens ne croyaient pas en notre projet. Désormais, on nous respecte, s'est félicité le président Nasser Al-Khelaifi. Notre objectif est de remporter cette compétition dans les cinq ans à venir".

Soucieux de leur image en France et en dehors, les dirigeants qataris ont peut-être réussi, après ces deux manches, à convaincre les plus sceptiques, ceux qui critiquent leur apparente suffisance en France et le côté donneur de leçons du directeur sportif Leonardo ou, à l'étranger, se plaignent d'une concurrence faussée avec le nouveau riche du football européen.

Paris est pourtant désormais crédible et légitime à ce niveau, et les éloges des Barcelonais se semblent pas feints.

"Si on a perdu quelques ballons, c'est la faute du PSG. Par sa façon de jouer, il a tout compliqué et s'est créé beaucoup de situations. Il a bien dépensé son argent. S'il continue comme ça, il va devenir l'une des plus grandes équipes d'Europe, si ce n'est pas déjà le cas", a ainsi validé Jordi Roura, l'entraîneur adjoint "blaugrana".

. Quelles retouches pour passer l'obstacle' Les investissements massifs pourraient se poursuivre cet été, mais ils devraient cette fois-ci être plus ciblés car le groupe a déjà une base.

Qu'a révélé cette campagne' Que les côtés de la défense peuvent être renforcés malgré la bonne volonté de Jallet, que le milieu a besoin d'un cadre d'expérience si Thiago Motta, à 30 ans, n'a finalement plus les moyens physiques d'enchaîner, et que derrière Ibrahimovic, il n'y a pas d'avant-centre pouvant rivaliser.

Depuis plusieurs mois, le PSG travaille donc sur un énorme "coup", qu'il espère être Cristiano Ronaldo. Sans oublier de tenir chaudes des pistes menant à Falcao, Cavani ou Rooney.

Au milieu, il semble que Moutinho et De Rossi plaisent. Concernant les latéraux, les dirigeants lorgneraient sur Sagna ou Coentrao. Enfin, sur le très politique marché français, Capoue ou Corchia ont un coup à jouer.

Lucide, l'entraîneur Carlo Ancelotti, qui a probablement gagné le droit de continuer une saison de plus, ce qui ne sera peut-être pas le cas de "Leo", devra surtout s'attaquer au cas de joueurs comme Sakho ou Ménez, mécontents de leur temps de jeu.

L'Italien, qui a encore lié mercredi "l'attitude" des hommes à la "régularité" du jeu, doit en effet faire entendre aux Français, régulièrement utilisés mais pas aussi indispensables qu'Ibra ou Thiago Silva, qu'ils doivent accepter une situation loin d'être infamante, comme ils le font plus facilement dès qu'ils s'expatrient.

. Finir en apothéose. Convaincant en C1, le PSG n'a désormais plus d'autre choix que de l'être aussi en L1. Les récents revers à Sochaux ou Reims rappelent que cela n'a pas toujours été le cas. Sinon, la cote de sympathie naissante d'un club jusqu'alors largement décrié chutera immédiatement.

Leader avec sept points d'avance et opposé à Evian en quart de Coupe de France, Paris doit maintenant remporter un beau doublé qui ponctuerait magnifiquement sa saison.

En L1, en plus de son joker, Paris finit ainsi sur un calendrier aéré, avec quasiment un seul déplacement à bien négocier, chez un OL en chute libre, à deux journées de la fin.

En Coupe aussi le tableau est dégagé puisque seuls Saint-Etienne, voire Bordeaux, semblent pouvoir le contrarier.


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.