Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Budget: des députés de droite dénoncent le dérapage des comptes publics

AFP Video25/06/2013 à 17:07

Une quinzaine de députés de l'UMP membres de la commission des Finances, accompagnés de quelques élus UDI, ont livré mardi devant la presse à l'Assemblée une attaque en règle contre le dérapage des comptes publics et réclamé "une opération vérité".

Du président de la commission des Finances Gilles Carrez aux anciens ministres du Budget Valérie Pécresse et Eric Woerth en passant par Laurent Wauquiez, Hervé Mariton ou Jean-François Lamour, ils se sont succédé pour demander au gouvernement un projet de loi de finances rectificative.

Le déficit de l'Etat devrait dépasser les 80 milliards d'euros en fin d'année, au lieu des 61,6 milliards prévus par la loi de finances, ont calculé les députés UMP et UDI dans un rapport rendu public mardi mais révélé lundi soir par lefigaro.fr.

"Les comptes dérapent, avec des moins-values en recettes d'environ 15 milliards d'euros et des dépenses qui devraient aussi déraper sur les comptes sociaux mais aussi sur les comptes de l'Etat. Comparé à la même période de 2012, le dérapage en recettes et en dépenses est plus du double mais le gouvernement dit qu'il n'y a pas besoin de collectif budgétaire et ne dit pas sur quoi vont porter les 10 milliards d'euros d'économies annoncées au budget 2013 alors qu'il a fait sauter tous les verrous de dépenses. Pour nous, il est important de faire une opération vérité sur l'évolution des comptes publics", a ainsi lancé M. Carrez.

Eric Woerth a dénoncé "une loi insincère, un mensonge aux Français", alors que nous, nous avions systématiquement rectifié les budgets", Marie-Christine Dalloz clamant que "l'Assemblée va voter une loi sur la transparence alors que sur les comptes de l'Etat c'est l'opacité".

Olivier Carré a plaidé aussi pour que le gouvernement "revoie sa copie". Le "scénario le plus probable serait un déficit budgétaire supérieur de 20 milliards d'euros aux prévisions, le plus pessimiste qu'il les dépasse de 30 milliards et le plus optimiste qu'il excède les prévisions d'environ 15 milliards", a-t-il dit.

De l'avis de Laurent Wauquiez, "l'overdose fiscale, notamment pour les classes moyennes, fait que les impôts rentrent beaucoup moins bien". Selon lui, le gouvernement "prend le risque que la parole de la France soit remise en cause".

Valérie Pécresse a affirmé que "la France se dirige vers un déficit de plus de 4% en 2013", focalisant ses critiques contre le crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE), "usine à gaz aux effets limités".

Et François Cornut-Gentille, entre autres orateurs, a déploré l'abandon du non remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant en retraite (RGPP), remplacé par une MAP (modernisation de l'action publique) "au pilotage flou et encore limitée au diagnostic".

Interrogé sur une désindexation des dépenses sociales, M. Carrez a plaidé pour "une désindexation mesurée, via des mesures difficiles mais prises par les pays qui ont redressé leurs comptes".


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.