Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Assurance auto et habitation : les nouveautés pour 2018

Boursorama avec Pratique.fr17/01/2018 à 04:35

L'année 2018 suivra le même voie que les années précédentes sur le front des assurances auto et des assurances habitation. Car une hausse des tarifs est inéluctables. Une hausse assez minime mais une hausse quand même.

Assurance auto et habitation : les nouveautés pour 2018 / iStock.com - thodonal

Les primes d'assurances habitation et auto vont augmenter en 2018

Les plus grandes compagnies d'assurances sont claires sur le sujet : les primes qu'elles feront payer à leurs clients seront plus élevées en 2018 qu'en 2017. Ces hausses représenteront de 2% à 3% de plus pour les assurances auto et de 1% à 2% d'augmentation pour les assurances habitation. Une fourchette moyenne, une estimation, qui pourra varier selon le type de contrat et de compagnie mais qui selon tous les observateurs du marché reflète la réalité pour l'année 2018.
Certaines compagnies craignent la fronde d'une partie de leur clientèle et ont d'ores et déjà prévu la parade. La hausse des tarifs ne s'appliquerait alors qu'aux seuls nouveaux clients, la prime des anciens clients étant gelée. D'autres compagnies ont opté pour une hausse sur une seule des deux formules : l'habitation augmente de 2% mais la prime automobile demeure quant à elle inchangée.
Car il faut dire que depuis la loi Hamon, changer de compagnie d'assurances est devenu chose bien plus aisée qu'auparavant. Il s'agit donc pour les acteurs de l'assurance de ne pas trop froisser la clientèle, quand cela est possible. Mais l'année 2018 sera dans tous les cas marquée par une hausse des tarifs. Car les compagnies se sont serré la ceinture jusque à présent afin de conserver leurs parts de marché.

Pourquoi une telle hausse des primes d'assurance ?

Mise à part la volonté d'accroître leur profitabilité, les compagnies d'assurances vont augmenter leurs tarifs par nécessité. Sur le créneau de l'assurance auto, les primes seront plus élevées du fait d'une hausse continue du prix des pièces détachées qui pèsent donc de plus en plus lourd dans le coût global de la réparation. Aussi, le niveau des indemnisations pour dommages corporels en cas d'accident de la route a lui aussi assez nettement augmenté. Un effet haussier mécanique va donc se mettre en place en 2018.
Quant aux assurances habitation, sur ce point également les compagnies arguent du fait qu'elles doivent amortir des frais toujours plus importants. Le coût de la main d'œuvre des entreprises de BTP et des artisans pour des réparations en cas de sinistres leur est facturé bien plus cher qu'auparavant. Mais surtout, les catastrophes naturelles de 2016 et de 2017 (inondations en région parisienne, ouragans Irma et Maria en outre-mer) ont eu un impact financier conséquent.
En 2018, les contrats d'assurances auto et habitation coûteront donc plus cher qu'en 2017. Faire jouer la concurrence pour aller au plus offrant reste une solution idéale pour compenser la hausse de tarifs.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.