Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Gilles Amar arrive avec son troupeau sur une pelouse entre des HLM, le 4 octobre 2012 à Bagnolet, en banlieue parisienne

AFP Video12/10/2012 à 17:07

A Bagnolet, en Seine-Saint-Denis, depuis qu'un berger s'est installé entre des barres HLM, un carré d'herbe s'est transformé en pré et les chèvres Jennifer et Jessica sont devenues les stars de la cité."Allez viens, viens, viens, viens, viens....": Gilles Amar, cheveux longs noués en chignon et barbe brune, appelle ses bêtes, bêlant presque. En quelques minutes, le petit troupeau attiré par la voix du berger et surtout par les poignées de nourriture lancées se regroupe: c'est l'heure de la promenade.Avec les services de la mairie, le berger de 36 ans a établi une "cartographie des espaces pâturables", 3 hectares dans la ville où les bêtes peuvent brouter chaque jour.En cet après-midi ensoleillé, direction les pelouses qui s'étendent en bas de grands ensembles de logements sociaux, dans le quartier des Malassis. Pour s'y rendre, Gilles Amar a développé un moyen de transport astucieux, "le roule-bêtes", un enclos roulant qui protège le troupeau des voitures.Quittant la petite bergerie en bois nichée au milieu des immeubles, les animaux investissent la chaussée, frayant leur chemin sous l'oeil interloqué des passants. "Cela égaye un peu, parce que le quartier, il est triste", glisse Jean-Pierre Sardou, un voisin.Surpris, les automobilistes ralentissent en voyant les deux brebis solognottes et les trois petites chèvres. "Ils ne klaxonnent jamais", assure le berger. "ça adoucit le paysage" Gilles Amar, l'un des créateurs de l'association Sors de terre, a d'abord donné vie à un jardin potager au pied d'un immeuble, aidé par des habitants. Puis ce titulaire d'un BTS agricole a souhaité il y a un an introduire les animaux de ferme en ville et en particulier en Seine-Saint-Denis, où il a grandi. La mairie a mis à disposition le terrain et la bergerie a été construite avec des matériaux de récupération. L'association Sors de terre rémunère le berger à temps plein. Pour Gilles Amar, des moutons et des chèvres dans le cité, ça a plusieurs avantages: "d'abord il y a un côté entretien, ils peuvent remplacer la tondeuse et tailler les haies. Et puis, ça adoucit le paysage".A peine les animaux arrivés au pied des immeubles, les fenêtres s'ouvrent, les habitants sortent la tête et certains s'approchent. Surgit une mère de famille qui vient régulièrement voir les bêtes: "ça fait du bien", souffle Patricia Mattey, 39 ans. "Avant ça, je n'en pouvais plus de la ville, je n'en pouvais plus de Bagnolet. Maintenant, ça va mieux", poursuit-elle. "J'ai toujours conscience d'être dans la ville, mais j'ai l'impression d'être ailleurs".Dès la sortie de l'école, les enfants accourent voir les animaux. "Jennifer! Jessica!" crient Caroline et Clara, 11 ans, qui ont ainsi baptisé les chèvres et s'en occupent depuis des mois."Ce sont les petites stars du quartier", sourit Gilles. "Les enfants savent ce que c'est une chèvre, un mouton. Avec les adultes, ça ouvre le dialogue, ça permet d'informer sur l'alimentation, la pratique de l'élevage..." explique le berger qui souhaiterait constituer un troupeau d'une vingtaine de bêtes.D'autres associations mènent des actions similaires et introduisent des animaux d'élevage en ville: "Téma la vache", à Saint-Germain-en-Laye (Yvelines), ou "Clinamen", à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), par exemple.Pour Gilles Amar, "les gens connaissent leur quartier, leur ville, mais parfois il faut un tiers pour valoriser l'espace".


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.