Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Emmanuel Macron

Emmanuel Macron est un haut fonctionnaire et homme d'Etat Français. Il est également le huitième Président de la France sous le régime politique de la Vème République. Il est également le plus jeune Président Français de l'histoire. Avant d'accéder à la plus haute fonction, il a été Ministre de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique sous la présidence de François Hollande. Il a été au début de sa carrière Inspecteur des finances puis Banquier d'affaires.

  • information fournie par France 2426.03.201912:34

    Trois des plus importants dirigeants de l'Union européenne, Emmanuel Macron, Angela Merkel et Jean-Claude Juncker, étaient rassemblés mardi matin à Paris avec Xi Jinping pour tenter de lui présenter un visage européen uni sur les grands dossiers mondiaux.

  • information fournie par France 2426.03.201912:28

    2019-03-26 11:21 Visite de Xi Jinping en France: Emmanuel Macron plaide pour un "nouveau multilatéralisme"

  • information fournie par France 2426.03.201912:21

    Trois des plus importants dirigeants de l'Union européenne, Emmanuel Macron, Angela Merkel et Jean-Claude Juncker, étaient rassemblés mardi matin à Paris avec Xi Jinping pour tenter de lui présenter un visage européen uni sur les grands dossiers mondiaux.

  • information fournie par France 2426.03.201912:18

    Trois des plus importants dirigeants de l'Union européenne, Emmanuel Macron, Angela Merkel et Jean-Claude Juncker, étaient rassemblés mardi matin à Paris avec Xi Jinping pour tenter de lui présenter un visage européen uni sur les grands dossiers mondiaux.

  • information fournie par France 2426.03.201911:14

    Trois des plus importants dirigeants de l'Union européenne, Emmanuel Macron, Angela Merkel et Jean-Claude Juncker, étaient rassemblés mardi matin à Paris avec Xi Jinping pour tenter de lui présenter un visage européen uni sur les grands dossiers mondiaux.

  • information fournie par Ecorama26.03.201909:40
    15

    Lors de son débat cette semaine avec des intellectuels, Emmanuel Macron a indiqué qu'il faudrait "peut-être reconditionner davantage la part de l'ISF supprimée". Est-il en train de ré-ouvrir le débat alors que la porte avait été entièrement fermée ? Est-ce une erreur de sa part ? Le point de vue de Christian Saint-Etienne, économiste et professeur au CNAM

  • information fournie par Reuters26.03.201906:57
    3

    PARIS (Reuters) - Les niveaux de popularité d'Emmanuel Macron et de Christophe Castaner pâtissent des violences qui ont émaillé la journée d'action des "Gilets jaunes" du 16 mars, selon un sondage Odoxa pour France inter, l'Express et la presse régionale publié mardi. Dans cette enquête réalisée via internet les 20 et 21 mars, la cote du président recule de deux points en mars pour retomber à 30% de bonnes opinions contre 70% de mauvaises

  • information fournie par France 2425.03.201918:26

    Emmanuel Macron a accueilli le président chinois Xi Jinping dimanche soir sur la Côte d'Azur, appelant à "un multilatéralisme fort" au moment où son homologue promeut pendant sa mini-tournée européenne son ambitieux programme économique des "Nouvelles routes de la soie", source d'inquiétude à Bruxelles et Washington.

  • information fournie par France 2425.03.201914:04

    Emmanuel Macron a accueilli le président chinois Xi Jinping dimanche soir sur la Côte d'Azur, appelant à "un multilatéralisme fort" au moment où son homologue promeut pendant sa mini-tournée européenne son ambitieux programme économique des "Nouvelles routes de la soie", source d'inquiétude à Bruxelles et Washington.

  • information fournie par France 2425.03.201910:45

    Emmanuel Macron a accueilli le président chinois Xi Jinping dimanche soir sur la Côte d'Azur, appelant à "un multilatéralisme fort" au moment où son homologue promeut pendant sa mini-tournée européenne son ambitieux programme économique des "Nouvelles routes de la soie", source d'inquiétude à Bruxelles et Washington.

  • information fournie par Ecorama25.03.201910:00
    26

    Brexit, prime défiscalisée, crédit : Elie Cohen, économiste et directeur de recherche au CNRS revient sur l'actualité. Ecorama du 21 mars 2019, présenté par David Jacquot sur boursorama

  • information fournie par Reuters24.03.201913:33
    10

    PARIS (Reuters) - La cote de popularité d'Emmanuel Macron a augmenté d'un point de pourcentage au mois de mars par rapport au mois de février, passant de 28 à 29%, selon un sondage Ifop pour le Journal du Dimanche. Le chef de l'Etat continue ainsi sa remontée dans les sondage depuis le mois de décembre, où il était crédité de 23% de satisfaction, soit son plus faible score depuis son élection

  • information fournie par Reuters23.03.201914:55
    3

    PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron a salué samedi la "détermination" des armées de la coalition internationale qui a permis de faire tomber le "dernier bastion de Daech" mais a précisé que la lutte contre les groupes terroristes devait continuer. "Les forces démocratiques syriennes ont annoncé que le dernier bastion de Daech était tombé

  • information fournie par France 2422.03.201919:07
    1

    Emmanuel Macron a dénoncé vendredi "un faux débat absolu" sur le rôle prêté à l'opération militaire Sentinelle dans le maintien de l'ordre samedi à Paris, fustigeant "ceux qui jouent à se faire peur ou à faire peur". "Il faut que tout le monde garde beaucoup de calme", a déclaré le chef de l'Etat lors d'une conférence de presse à l'issue du Conseil européen, à Bruxelles

  • information fournie par Reuters22.03.201918:31
    2

    BRUXELLES (Reuters) - Emmanuel Macron a fustigé vendredi une "logique de clan" après la décision du Parti populaire européen (PPE) de seulement suspendre le parti Fidesz du Premier ministre hongrois, Viktor Orban, de ses droits de vote au sein du groupe conservateur. Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, et 13 partis membres du PPE avaient demandé l'exclusion pure et simple du Fidesz pour des prises de position jugées incompatibles avec la ligne du groupe, le plus important du Parlement européen

  • information fournie par France 2422.03.201916:38

    Les dirigeants des pays européens ont décidé jeudi d'accorder à Londres un report au 12 avril de la date butoir du Brexit, initialement prévu le 29 mars.Ils ont prévu deux scénarios: si le parlement britannique donne son feu vert à l'accord de retrait négocié par Theresa May avec l'UE, un report plus long jusqu'au 22 mai sera accordé, à la veille des élections européennes

  • information fournie par Le Point22.03.201907:29
    8

    Après les violences qui ont émaillé les manifestations de Gilets jaunes en France, notamment à Paris samedi 16 mars, Emmanuel Macron et le gouvernement avaient besoin d'annoncer quelque chose. Et ils l'ont fait, à grand renfort de communication : des militaires supplémentaires seront mobilisés samedi 23 mars, pour sécuriser certains lieux sensibles en lieu et place de forces de sécurité intérieure (police ou gendarmerie), lesquelles seront alors disponibles pour assurer des missions de maintien de l'ordre face aux manifestants

  • information fournie par Reuters22.03.201900:27

    BRUXELLES, 22 mars (Reuters) - Les Européens ont répondu à la demande de report du Brexit de Theresa May en protégeant leurs intérêts, aux Britanniques de dire désormais ce qu'ils veulent, a déclaré Emmanuel Macron à l'issue de la première journée du Conseil européen jeudi. En proposant une alternative - report au 22 mai ou au 12 avril en fonction d'une ratification ou non de l'accord de retrait par le Parlement britannique -, "nous avons apporté une réponse à la Première ministre Theresa May mais avec des limites, nos limites et nos conditions", a dit le président français

  • information fournie par Reuters21.03.201911:59
    6

    PARIS (Reuters) - Le bureau du Sénat a décidé jeudi de signaler au parquet de Paris les cas d'Alexandre Benalla, de Vincent Crase et de trois hauts responsables de l'Elysée, dont Alexis Kohler, soupçonnés d'avoir dissimulé la vérité lors de leurs auditions à la chambre haute, a annoncé le sénateur socialiste Victorin Lurel. Alexandre Benalla, Vincent Crase et Patrick Strzoda, directeur de cabinet d'Emmanuel Macron, sont soupçonnés de faux témoignage, a précisé l'ex-ministre

  • information fournie par Reuters18.03.201922:05
    5

    PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron a annoncé lundi qu'il ne souhaitait pas "changer" la loi de 1905 sur la séparation des Eglises et de l'Etat, fermant la porte à un amendement de ce texte qui était jusque-là envisagé mais qui suscitait l'inquiétude des responsables des cultes en France. "Ma vision est claire c'est 1905 et rien que 1905", a déclaré le chef de l'Etat lors d'un débat avec une soixantaine d'intellectuels à l'Elysée