Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

FMI - Fonds monétaire international  - page 14

Le Fonds Monétaire International (FMI) a été créé au lendemain du deuxième conflit mondial en même temps que la Banque Mondiale. A la différence de la Banque Mondiale qui vise surtout à réduire la pauvreté, le FMI a pour objectif de veiller à la stabilité du système monétaire international en surveillant les politique de change des Etats-membres. Il suit l'évolution économique des pays et peut leur apporter une assistance technique et financière sous la forme de prêts lorsque ces pays connaissent des difficultés de nature à affecter leur solvabilité. En contrepartie, le pays doit engager des politiques d'ajustement structurel destinées à corriger les causes des difficultés identifiées par le FMI.

  • information fournie par Reuters09.04.201915:00

    PARIS, 9 avril (Reuters) - Tableau récapitulatif des prévisions de croissance économique publiées mardi par le Fonds monétaire international (entre parenthèses les variations depuis les précédentes prévisions, en janvier) : 2018 2019 2020 Monde 3,6% 3,3% (-0,2) 3,6% (0,0) Etats-Unis 2,9% 2,3% (-0,2) 1,9% (+0,1) Zone euro 1,8% 1,3% (-0,3) 1,5% (-0,2) Allemagne 1,5% 0,8% (-0,5) 1,4% (-0,2) France 1,6% 1,3% (-0,2) 1,4% (-0,2) Italie 0,9% 0,1% (-0,5) 0,9% (0,0) Royaume-Uni 1,4% 1,2% (-0,3) 1,4% (-0,2) Japon 0,8% 1,0% (-0,1) 0,5% (0,0) Canada 1,8% 1,5% (-0,4) 1,9% (0,0) Emergents et PVD 4,5% 4,4% (-0,1) 4,8% (-0,1) Chine 6,6% 6,3% (+0,1) 6,1% (-0,1) Inde 7,1% 7,3% (-0,2) 7,5% (-0,2) Brésil 1,1% 2,1% (-0,4) 2,5% (+0,3) Russie 2,3% 1,6% (0,0) 1,7% (0,0) Voir aussi : *Le FMI abaisse encore ses prévisions de croissance 2019 (Yann Le Guernigou, édité par Marc Joanny)

  • information fournie par Reuters09.04.201915:00

    * 3,3% de croissance cette année avant un rebond en 2020 * Seule la Chine échappe à une révision en baisse * La zone euro plombée par l'Allemagne et l'Italie * Un "no-deal Brexit" coûteux pour la croissance britannique PARIS, 9 avril (Reuters) - Le FMI a de nouveau abaissé mardi sa prévision de croissance pour l'économie mondiale cette année après sa fin 2018 difficile sur fond de ralentissement en Chine et de tensions commerciales, le tout s'accompagnant d'une moindre confiance des acteurs économiques. Le Fonds monétaire international, qui avait déjà révisé à la baisse à deux reprises ses anticipations les trimestres précédents, n'attend plus que 3,3% de croissance cette année dans le monde, soit 0,2 point de moins par rapport à sa prévision de janvier et 0,4 de moins par rapport à celle d'octobre 2018

  • information fournie par Reuters02.04.201916:26
    2

    par David Lawder WASHINGTON (Reuters) - L'économie mondiale a perdu de son allant en raison des tensions commerciales et de conditions de financement plus restrictives mais la pause observée dans les cycles de normalisation monétaire soutiendra l'activité économique au second semestre, a déclaré la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI). En prélude aux assemblées générales de printemps du FMI et de la Banque mondiale, Christine Lagarde estime que l'économie mondiale est "perturbée" après deux années de croissance régulière, avec des perspectives "précaires" et exposée aux évolutions du commerce international, au Brexit et aux chocs sur les marchés financiers

  • information fournie par Reuters28.03.201914:03
    3

    PARIS (Reuters) - Les pays de la zone euro doivent dépasser leurs craintes concernant la mutualisation des risques bancaires et mettre en place un système de garantie commune des dépôts, a déclaré jeudi la directrice générale du Fonds monétaire international, Christine Lagarde. Vingt ans après la mise en place d'une monnaie commune, le système financier de la zone euro reste fragmenté, a déploré Christine Lagarde lors d'une conférence organisée par la Banque de France, à Paris

  • information fournie par Reuters10.02.201916:05

    DUBAI (Reuters) - Les pays exportateurs de pétrole ne se sont pas encore totalement remis du spectaculaire choc pétrolier de 2014, a déclaré samedi la directrice du Fonds monétaire international (FMI), et doivent donc se garder de financer des projets trop ambitieux. "Avec la baisse des recettes, les déficits publics ne diminuent que lentement, en dépit des réformes significatives à la fois sur la partie dépenses et la partie recettes, qui inclut notamment l'introduction de la TVA", a dit Christine Lagarde lors d'une conférence à Dubai

  • information fournie par IDIX02.12.201516:23

    La part des devises dans les échanges internationaux

  • information fournie par Boursorama13.07.201516:19
    5

    L'accord trouvé lundi matin devrait permettre à la Grèce de faire face aux prochaines échéances financières prévues dans son calendrier, notamment celle du 20 juillet vis-à-vis de la BCE. D'autres échéances s'ajoutent néanmoins à celle-ci

  • information fournie par Boursorama10.07.201517:55
    1

    Le FMI a légèrement abaissé ses prévisions de croissance mondiale pour 2015, à 3,3% au lieu de 3,4% dans son précédent rapport trimestriel. En-dehors de ce changement marginal, l'institution souligne la résurgence de certains risques