Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Edouard Philippe  - page 7

Edouard Philippe est un homme politique Français. Il a été choisi par le Président de la République Emmanuel Macron pour exercer la fonction de Premier Ministre. Il a été en poste du 15 mai 2017 au 3 juillet 2020. Il a été auparavant Maire du Havre.

  • information fournie par Le Point12.06.201918:40
    1

    C'est sans doute le signe que les barrages hydrauliques sont, en France, un sujet très sensible. Lors de son discours de politique générale, mercredi après-midi, Édouard Philippe est allé jusqu'à évoquer ces ouvrages en pinçant la corde patriotique

  • information fournie par Le Figaro12.06.201916:34

    Le chef du gouvernement a reconnu que les aides publiques à la rénovation énergétique «profitent aux ménages les plus riches». Le CITE sera transformé en une «aide massive en faveur de ceux qui en ont le plus besoin»

  • information fournie par France 2412.06.201916:14

    Éducation, handicap, retraite, pauvreté, santé.

  • information fournie par France 2412.06.201916:06

    Edouard Philippe a détaillé mercredi 12 juin le plan du gouvernement sur les questions de l'assurance chômage et de la fiscalité, lors de sa deuxième déclaration de politique générale, point de départ souhaité d'un "acte II" du quinquennat Macron, après plus de sept mois de césure entre "gilets jaunes", grand débat national et élections européennes. Les impôts des ménages baisseront de 27 milliards d'euros sur le quinquennat, avec un gain en moyenne de 350 euros par foyer pour la première tranche de l'impôt sur le revenu

  • information fournie par France 2412.06.201915:49
    1

    "Partout nous constatons les dérèglements climatiques." Gaspillage, énergie, alimentation

  • information fournie par France 2412.06.201915:32
    2

    Edouard Philippe prononce mercredi 12 juin sa deuxième déclaration de politique générale, point de départ souhaité d'un "acte II" du quinquennat Macron, après plus de sept mois de césure entre "gilets jaunes", grand débat national et élections européennes. La situation d'"urgence", qui a, selon Edouard Philippe, conduit à l'élection d'Emmanuel Macron, perdure après deux ans de mandat, a affirmé le Premier ministre

  • information fournie par France 2412.06.201912:50

    Le Premier ministre Édouard Philippe prononce ce mercredi sa deuxième déclaration de politique générale, point de départ souhaité d'un "acte II" du quinquennat Macron, après plus de sept mois de césure entre "gilets jaunes", grand débat national et élections européennes. Il doit y préciser le calendrier des réformes promises par le chef de l'État lors de sa conférence de presse du 25 avril dernier

  • information fournie par Reuters29.05.201914:33

    PARIS (Reuters) - Le Premier ministre, Edouard Philippe, prononcera un discours de politique générale le 12 juin pour évoquer la mise en oeuvre de l'acte 2 du quinquennat et le changement de méthode de l'exécutif, a annoncé mercredi la porte-parole du gouvernement. Le président de la République Emmanuel Macron ne prendra pas la parole devant le Parlement réuni en congrès ni en juin ni en juillet; il le fera ultérieurement dans l'année, a précisé Sibeth Ndiaye, qui s'exprimait lors du compte rendu du conseil des ministres

  • information fournie par Reuters29.05.201914:29

    (Actualisé avec autres précisions) PARIS, 29 mai (Reuters) - Le Premier ministre, Edouard Philippe, prononcera un discours de politique générale le 12 juin pour évoquer la mise en oeuvre de l'acte 2 du quinquennat et le changement de méthode de l'exécutif, a annoncé mercredi la porte-parole du gouvernement. Le président de la République Emmanuel Macron ne prendra pas la parole devant le Parlement réuni en congrès ni en juin ni en juillet; il le fera ultérieurement dans l'année, a précisé Sibeth Ndiaye, qui s'exprimait lors du compte rendu du conseil des ministres

  • information fournie par Reuters29.05.201913:50

    PARIS, 29 mai (Reuters) - Le Premier ministre, Edouard Philippe, prononcera un discours de politique générale le 12 juin pour évoquer la mise en oeuvre de l'acte 2 du quinquennat et le changement de méthode de l'exécutif, a déclaré mercredi la porte-parole du gouvernement. Le président Macron ne prendra pas la parole devant le Parlement réuni en congrès en juin, il le fera ultérieurement, a aussi précisé Sibeth Ndiaye lors du compte rendu du conseil des ministres

  • information fournie par France 2426.05.201921:09

    Les électeurs sont appelés à voter, dimanche, dans 21 pays de l'Union européenne, dont la France, pour choisir leurs représentants au Parlement européen. Un scrutin marqué en France par un regain de participation par rapport à 2014

  • information fournie par Le Point13.05.201915:20

    À deux semaines des élections européennes, Édouard Philippe multiplie les attaques contre la droite et l'extrême droite. Qu'il s'agisse de Marine Le Pen et du Rassemblement national ou encore de son ancien parti Les Républicains, le Premier ministre ne ménage personne

  • information fournie par Reuters13.05.201907:11
    2

    PARIS (Reuters) - Edouard Philippe dénonce dans une interview au Figaro publiée dimanche soir l'attitude de la droite dont il est issu, fustigeant les "postures politiciennes" et regrettant le choix de certains élus "Macron-compatibles" de voter pour la liste des Républicains (LR) aux élections européennes du 26 mai. "À droite, il y a encore beaucoup d'instabilité politique

  • information fournie par Reuters12.05.201920:31

    PARIS, 12 mai (Reuters) - Edouard Philippe dénonce dans une interview au Figaro publiée dimanche soir l'attitude de la droite dont il est issu, fustigeant les "postures politiciennes" et regrettant le choix de certains élus "Macron-compatibles" de voter pour la liste des Républicains (LR) aux élections européennes du 26 mai. "À droite, il y a encore beaucoup d'instabilité politique

  • information fournie par France 2410.04.201912:31

    Avant les grandes décisions, la grande restitution. Lundi matin, au Grand Palais, le Premier ministre a livré la synthèse des 2 millions de contributions au grand débat national

  • information fournie par France 2428.03.201910:39

    Le Premier ministre français, Édouard Philippe, est en visite au Qatar, accompagné de plusieurs patrons de grands groupes français. Une visite qui intervient alors que les échanges commerciaux entre les deux pays ont fortement progressé ces dernières années

  • information fournie par Le Point09.02.201917:13
    1

    Ce n'est pas le premier lapsus d'Édouard Philippe, mais c'est sans doute le plus maladroit. Le Premier ministre, venu signer un contrat d'avenir au siège de la région Pays de la Loire à Nantes, a provoqué les rires de l'assemblée lorsqu'il a tenu à remercier « la présidente du conseil régional de Bretagne », au lieu de la présidente du conseil régional des Pays de la Loire

  • information fournie par Le Point01.02.201900:01
    1

    Agriculteurs et éleveurs en plein doute, 80 km/h incompris, petits commerces qui ferment, déserts médicaux.

  • information fournie par Le Point07.12.201806:28
    16

    Édouard Philippe toujours en première ligne sur le front. Jeudi, depuis le plateau du JT de TF1, le Premier ministre a défendu la décision du gouvernement d'annuler pour l'année 2019 la hausse de la taxe sur les carburants, prévue à l'origine pour le mois de janvier

  • information fournie par Reuters04.12.201818:12

    (Actualisé avec réactions syndicales et patronales) PARIS, 4 décembre (Reuters) - Le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé mardi la suspension pour six mois de mesures fiscales qui devaient entrer en vigueur au 1er janvier, dont la hausse de la taxe carbone, à l'origine du mouvement des "Gilets jaunes". Voici les principales réactions à ses annonces * BENJAMIN CAUCHY, un des porte-paroles du collectif des "Gilets jaunes libres", sur BFM TV "C'est l'annulation de la hausse des taxes sur les carburants que nous attendons de façon immédiate", a-t-il dit en précisant que la suspension annoncée par le Premier ministre ne l'empêcherait pas de "remettre la taxe en place d'ici six mois"