Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Une photo prise le 17 juillet 2012 montre un homme maniant un exosquelette à l'Ecole supérieure Sant'Anna de Pise

AFP Video23/07/2012 à 09:56

Une main bionique commandée par le cerveau ou un exosquelette qui permet à un secouriste de soulever tout seul un pan de mur écrasant la victime d'un séisme: ces innovations ne relèvent pas de la science-fiction mais existent bel et bien à Pise, en Toscane.L'Ecole supérieure Sant'Anna de Pise (SSSA), qui regroupe six instituts de recherche, a déjà mis au point ces deux prototypes mais aussi un robot capable de surmonter des obstacles, un autre qui recycle les ordures ou encore un qui a la forme d'une pieuvre.L'Ecole travaille aussi sur des tomates anti-vieillissement et étudie des plantes qui peuvent survivre immergées dans l'eau.Bardé de scanner-laser et de senseurs de proximité, le robot Dustcart ressemble au mythique R2-D2 sur roulettes de la Guerre des étoiles, mais il sert en réalité à recueillir les ordures ménagères.Il suffit de passer un coup de fil et de réserver un horaire de passage, et à l'heure dite, il arrive dans votre rue, ouvre un tiroir dans lequel vous déposez vos ordures en spécifiant leur type, et il s'en va à la décharge."Nous l'avons testé pendant deux mois avec quinze familles dans une commune voisine. Tout a bien fonctionné mais il y a encore des problèmes à résoudre. D'abord il est lent, pour des raisons de sécurité, et il bloque parfois la circulation. Ensuite, légalement, il ne peut pas circuler sur route car il n'y a pas encore d'assurance possible pour ce genre de robot en cas d'accident", explique Pericle Salvini, un des auteurs du projet."L'idée est de sortir les robots des usines, où ils ont fait leurs preuves, pour les transformer en machines domestiques, capables de cohabiter avec l'homme", s'enthousiasme le professeur Paolo Dario, directeur de l'Institut de bio-robotique de la SSSA.M. Dario dirige par ailleurs un projet intitulé "Les robots compagnons des habitants" (The Robot Companions for Citizens), financé à hauteur d'un milliard d'euros sur 10 ans par l'Union européenne.Usine à idéesAutre exemple de robot intelligent, Sabian dispose d'une tête humanoïde dans laquelle se trouve un +centre de gravité+ qui, avec ses +yeux+ (deux caméras) et les logiciels spéciaux gérés par les trois ordinateurs intégrés, permet de calculer un parcours jusqu'à une cible donnée en surmontant ou en contournant des obstacles, explique l'ingénieur bio-médical Davide Zambrano.Quant à la future main bionique, grâce à une interface composée d'électrodes collées sur la peau ou implantées sous la calotte crânienne, elle "bougera avec pour seule information l'intention du corps humain", se réjouit Marco Controzzi, responsable du projet, précisant qu'elle sera alimentée par l'équivalent de deux batteries de téléphone portable.L'exosquelette ou "body extender", un prototype à un million d'euros, est une sorte d'"armure" de 160 kg qui se fixe avec des sangles sur un utilisateur dont il peut multiplier la force par 20."L'idée est d'utiliser ce genre d'instrument par les secouristes en cas de catastrophe, comme des tremblements de terre", avance l'ingénieur Marco Fontana.La SSSA, véritable usine à idées, a aussi réalisé la connexion internet la plus rapide au monde, à plus d'un térabit/seconde, qui permet de transmettre en une seconde l'équivalent de 30.000 films en qualité standard...Autre merveille: le plus grand théâtre virtuel italien projette sur quatre parois les images de 16 projecteurs: plus de 16 millions de pixels au total pour une expérience 3D d'un réalisme stupéfiant."Chez nous il est possible d'innover. Quiconque a un projet reçoit de l'aide, les idées ne sont pas entravées. Nous parions sur les individus et nous considérons nos professeurs comme des actionnaires, dépositaires de la philosophie de Sant'Anna", résume le recteur de la SSSA, Maria Chiara Carrozza, qui est aussi professeur de bio-robotique.


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.