Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Des manifestants opposés au projet de loi ouvrant aux homosexuels le droit au mariage et à l'adoption, à Lille, le 23 octobre 2012

AFP Video23/10/2012 à 20:30

Des manifestations ont rassemblé mardi dans 75 villes de France des opposants au projet de loi ouvrant aux homosexuels le droit au mariage et à l'adoption, à l'appel de l'association pro-vie Alliance Vita.Ainsi, à La Défense près de Paris, environ 700 personnes se sont rassemblées à la mi-journée, a constaté une journaliste de l'AFP. A Lyon, elles étaient environ 300, selon la police, et 200 à Lille.L'association Alliance Vita, fondée notamment par Christine Boutin en 1993, et qui se dit aconfessionnelle et apolitique, avait appelé à des manifestations "pour protéger l'enfant".Scandant "Un papa. Une maman. On ne ment pas aux enfants", les manifestants ont réclamé que l'"enfant soit remis au coeur du débat", a déclaré le délégué général de l'association, Tugdual Derville présent à la manifestation de La Défense.Assis devant l'Arche de La Défense, les manifestants, les hommes vêtus de noir ou de vert d'un côté, les femmes vêtues de blanc ou rose de l'autre, symbolisaient "la parité homme-femme" car "chacun a besoin, pour trouver son équilibre, d'un papa et d'une maman", selon un communiqué d'Alliance Vita.Des "mêlées symbolisant un oeuf", selon l'organisation, ont été formées avant de s'ouvrir pour laisser sortir un jeune portant des ailes, sur lesquelles figuraient les mots "papa" et "maman", avec "Mamma mia" de Queen ou d'Abba en fond sonore.La même scénographie était prévue dans les différentes villes où des rassemblements étaient organisés mardi, comme en Avignon, où la police a compté 140 personnes, selon la police.Parmi elles, un prêtre de 42 ans, venu "témoigner de la joie" qu'il a eu "d'avoir l'affection d'un père et d'une mère", a expliqué que "l'union des homosexuels ne donne pas la vie".A Strasbourg, une centaine de militants ont manifesté place Kléber, alors qu'environ 80 personnes, membres des Jeunesses socialistes, des Verts et du Parti de gauche, séparés par un important dispositif policier, scandaient "le mariage n'a pas de sexe" et "non aux cathos intégristes".A Lille, face aux 200 militants rassemblés, une trentaine de contre-manifestants ont réclamé "l'égalité pour tous", notamment des membres de la Lesbian & Gay Pride."Dans mon expérience d'élue, j'ai vu tellement d'enfants avec un papa et une maman abandonnés, malheureux, torturés parfois. Ma priorité en termes d'adoption et de mariage, c'est le bonheur", a expliqué Martine Filleul, vice-présidente PS du Conseil général du Nord.Des manifestations ont également été organisées à Bordeaux, Lyon, Poitiers, Marseille et La Roche-sur-Yon et d'autres étaient prévues à Angers, Orléans et Rennes."Nous nous félicitons de la parité au sommet de l'Etat mais là, on veut l'effacer", a déclaré M. Derville, se demandant de quel droit le gouvernement pouvait décider à la place des enfants de "se passer de la parité biologique et de la parité éducative".Selon lui, "la mobilisation des maires montre que c'est un débat citoyen". "On souhaite que des parlementaires de gauche prennent la parole", a ajouté M. Derville.Un appel à une manifestation nationale devrait être lancé durant l'hiver, selon Alliance Vita.


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.