Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Barack Obama en plein discours électoral lors d'un déplacement à Council Bluffs, dans l'Iowa, le 13 août 2012

AFP Video13/08/2012 à 21:46

Barack Obama a entamé lundi une longue tournée de trois jours dans l'Iowa, un Etat agricole du centre des Etats-Unis dont le vote sera déterminant en novembre et où est venu le défier le nouveau colistier républicain Paul Ryan.Alors qu'Obama démarrait cette tournée électorale en bus à Council Bluffs, le républicain, qui a redonné de l'énergie à son camp après sa nomination samedi, espérait lui voler la vedette à l'Iowa State Fair, une fête de plusieurs jours à Des Moines.Dans cet Etat couvert de champs de maïs, le président américain s'est résolu à tenir compte de la venue impromptue du jeune faucon républicain du Wisconsin (nord). Il a attaqué M. Ryan en l'accusant de faire partie de ceux qui empêchent le Congrès de verser des aides aux agriculteurs, victimes d'une sécheresse record cette année aux Etats-Unis."Le meilleur moyen d'aider (les agriculteurs) est que le Congrès vote une loi agricole". "J'ai entendu que (M. Ryan) serait quelque part dans l'Iowa ces jours-ci. Et il fait partie de ces élus qui bloquent son adoption au Congrès", a-t-il déclaré en allusion à ces aides.L'Iowa, avec ses six grands électeurs, est considéré comme un Etat "indécis" même s'il n'a voté qu'une seule fois pour un républicain depuis la réélection de Ronald Reagan en 1984.C'est aussi l'Etat où Barack Obama a construit sur le terrain la base du mouvement populaire qui l'a conduit à emporter la nomination démocrate en 2008, face à Hillary Clinton.Mais Paul Ryan, lâché seul sur le terrain par Mitt Romney, lui aussi en campagne en bus mais en Floride (sud-est), espère galvaniser les foules sur ses positions budgétaires conservatrices.Les deux républicains ont ce week-end promis le redressement du pays grâce aux baisses d'impôts et de dépenses. "J'ai de bonnes nouvelles pour vous. C'est que ce pays va faire son grand retour", a ainsi annoncé M. Romney dimanche."Radicalité"Samedi, M. Ryan n'a pas manqué de dénoncer la politique de Barack Obama. "Le chômage important, les revenus en baisse, la dette écrasante ne constituent pas la nouvelle norme. C'est le résulat de politiques mal avisées", a-t-il estimé. Les démocrates ont riposté en dénonçant la "radicalité" de l'élu de 42 ans choisi comme potentiel vice-président, présenté comme voulant détruire le programme d'aide publique aux personnes âgées, Medicare.M. Ryan est "l'architecte d'un plan destiné à mettre fin à Medicare tel qu'on le connaît (...) et à faire payer des milliers de dollars aux citoyens âgés", a pointé David Axelrod, de l'équipe de campagne du président Obama.Qualifié de "leader intellectuel" du Parti républicain, Paul Ryan a rejeté ces critiques en estimant que les réformes qu'il prônait visaient à sauver Medicare de la faillite, et non à l'éliminer."Ma mère reçoit des aides Medicare en Floride", a-t-il insisté. "Notre idée est qu'il faut s'assurer qu'ils reçoivent ces aides, parce que le gouvernement leur a fait des promesses en fonction desquelles ils ont organisé leur retraite. Pour pouvoir faire cela, il faut faire une réforme pour ceux d'entre nous qui sont plus jeunes".Un membre de la campagne Romney a réfuté le fait que l'absence de M. Ryan en Floride soit liée à la peur d'un mauvais accueil, nombre de personnes âgées résidant dans cet Etat.Romney y a célébré lundi les victoires américaines aux jeux Olympiques et les avancées de son pays dans l'espace, devant des foules apparemment moins importantes que celle attirée ce week-end par son duo avec M. Ryan.Les sondages montrent une nette avance pour son adversaire Barack Obama: jeudi, un sondage Fox News donnait 49% des intentions de vote à celui-ci, contre 40% pour Romney.


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.