Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Élection présidentielle américaine - USA 2020

La prochaine élection présidentielle américaine aura lieu le 3 novembre 2020. C'est l'occasion pour l'actuel président Donald Trump de briguer un second mandat. L'élection a lieu tous les quatre ans. Le paysage politique américain étant essentiellement bipartite et polarisé entre le parti républicain et le parti démocrate, les élections présidentielles sont précédées de primaires au sein de chaque parti afin de présenter un candidat. Pour être éligible, il faut être citoyen américain de plus de 35 ans et résider aux USA pendant au moins 14 ans. Le président américain est élu selon un mode de scrutin de suffrage universel indirect. Les citoyens votent pour des grands électeurs qui vont élire le président. C'est donc le candidat qui remporte la majorité auprès des grands électeurs qui devient président des Etats-Unis. Ce dernier ne peut pas cumuler plus de deux mandats successifs.

  • Reuters20.07.201603:31

    par Steve Holland CLEVELAND, 20 juillet (Reuters) - Après avoir supplanté 16 autres prétendants, défié la direction du Parti républicain et suscité de multiples polémiques, Donald Trump a finalement obtenu mardi l'investiture du camp conservateur en vue de l'élection présidentielle du 8 novembre. Son fils aîné Donald Trump Junior l'a annoncé dès que le seuil décisif des 1

  • Le Point19.07.201611:03

    « J'ai appliqué du rouge à lèvres à un cochon. » L'aveu cinglant est signé Tony Schwartz, l'homme à qui Donald J

  • Reuters19.07.201606:33

    (Actualisé avec intervention de Melania Trump) par Ginger Gibson et Emily Stephenson CLEVELAND, 19 juillet (Reuters) - La convention du Parti républicain s'est ouverte lundi à Cleveland, dans l'Ohio, avec les protestations d'opposants à Donald Trump, qui ont réclamé en vain un vote en faveur de candidats indépendants. L'incident met à mal les efforts déployés pour rassembler un Parti républicain qui s'efforce de montrer que Donald Trump, qui sera officiellement investi jeudi, est capable de protéger les Etats-Unis à la fois de la violence quotidienne et du terrorisme djihadiste

  • Reuters19.07.201605:36

    (Actualisé avec premières interventions) par Ginger Gibson et Steve Holland CLEVELAND, 19 juillet (Reuters) - La convention du Parti républicain s'est ouverte lundi à Cleveland, dans l'Ohio, avec les protestations d'opposants à Donald Trump, qui ont réclamé en vain un vote en faveur de candidats indépendants. L'incident met à mal les efforts déployés pour rassembler un Parti républicain qui s'efforce de montrer que Donald Trump, qui sera officiellement investi jeudi, est capable de protéger les Etats-Unis à la fois de la violence quotidienne et du terrorisme djihadiste

  • Reuters18.07.201623:57

    (Ajoute protestations §1-5) par Ginger Gibson et Steve Holland CLEVELAND, 18 juillet (Reuters) - La convention du Parti républicain américain s'est ouverte lundi à Cleveland, dans l'Ohio, avec les protestations d'opposants à Donald Trump, qui ont réclamé en vain un vote en faveur de candidats indépendants. Le chahut des militants anti-Trump met à mal les efforts déployés pour rassembler un Parti républicain qui s'efforce de montrer que Donald Trump, qui sera officiellement investi jeudi, est capable de protéger les Etats-Unis à la fois de la violence quotidienne et du terrorisme djihadiste

  • Reuters18.07.201622:22

    par Ginger Gibson et Steve Holland CLEVELAND (Reuters) - La convention du Parti républicain américain ouverte lundi à Cleveland, dans l'Ohio, devrait s'efforcer de montrer que Donald Trump, qui sera officiellement investi jeudi, est capable de protéger les Etats-Unis à la fois de la violence quotidienne dans les rues et du terrorisme djihadiste. Mais plusieurs hauts responsables du "Grand Old Party", que le tempérament, la rhétorique et les propositions de l'homme d'affaires sont loin de convaincre, ne participeront pas à l'événement, qui a débuté au lendemain du meurtre de trois policiers par un tireur isolé noir à Bâton Rouge

  • Reuters18.07.201622:16

    par Ginger Gibson et Steve Holland CLEVELAND, 18 juillet (Reuters) - La convention du Parti républicain américain ouverte lundi à Cleveland, dans l'Ohio, devrait s'efforcer de montrer que Donald Trump, qui sera officiellement investi jeudi, est capable de protéger les Etats-Unis à la fois de la violence quotidienne dans les rues et du terrorisme djihadiste. Mais plusieurs hauts responsables du "Grand Old Party", que le tempérament, la rhétorique et les propositions de l'homme d'affaires sont loin de convaincre, ne participeront pas à l'événement, qui a débuté au lendemain du meurtre de trois policiers par un tireur isolé noir à Bâton Rouge

  • Reuters18.07.201605:26

    par Ginger Gibson CLEVELAND, 18 juillet (Reuters) - Donald Trump sera plus que jamais cette semaine sous les feux de l'actualité à l'occasion de la convention républicaine qui doit s'achever jeudi par son investiture pour l'élection présidentielle du 8 novembre, sur laquelle bien peu osaient parier il y a un an. Le sacre de l'homme d'affaires, qui a fini par emporter tant bien mal l'adhésion du camp conservateur, sera le point d'orgue de cette convention qui s'ouvre lundi à Cleveland et qui s'annonce moins formelle que les précédentes, compte tenu de sa personnalité

  • Reuters18.07.201602:04

    (Actualisé avec précisions sur le tireur) BATON ROUGE, Louisiane, 17 juillet (Reuters) - Trois policiers ont été tués et trois autres blessés dimanche à Baton Rouge (Louisiane) par un tireur qui a ensuite été abattu, selon les autorités de cette ville déjà sous le choc de la mort récente d'un Noir, tombé sous les balles des forces de l'ordre. La fusillade a éclaté vers 09h00 (14h00 GMT) alors que les agents intervenaient après le signalement d'un homme armé, à moins d'un kilomètre du quartier général des forces de l'ordre

  • Reuters18.07.201601:03

    (Actualisé avec identification du tireur, réactions) BATON ROUGE, Louisiane, 17 juillet (Reuters) - Trois policiers ont été tués et trois autres blessés dimanche à Baton Rouge (Louisiane) par un tireur qui a ensuite été abattu, selon les autorités de cette ville déjà sous le choc de la mort récente d'un Noir, tombé sous les balles des forces de l'ordre. La fusillade a éclaté vers 09h00 (14h00 GMT) alors que les agents intervenaient après le signalement d'un homme armé, à moins d'un kilomètre du quartier général des forces de l'ordre

  • Reuters15.07.201619:30

    (Bien lire "familles laborieuses" §10) par Steve Holland et Doina Chiacu WASHINGTON, 15 juillet (Reuters) - Donald Trump, qui devrait être investi la semaine prochaine candidat du Parti républicain à l'élection présidentielle américaine du 8 novembre, a annoncé vendredi qu'il choisissait le gouverneur de l'Indiana Mike Pence comme colistier. "Je suis heureux d'annoncer que j'ai choisi le gouverneur Mike Pence comme candidat à la vice-présidence", a-t-il annoncé sur Twitter, ajoutant qu'il tiendrait une conférence de presse samedi à 11h00 (15h00 GMT)

  • Reuters14.07.201618:05

    WASHINGTON, 14 juillet (Reuters) - Hillary Clinton et Donald Trump sont désormais au coude-à-coude dans les sondages, l'enquête du FBI sur les courriels de l'ancienne secrétaire d'Etat ayant considérablement pénalisé sa popularité, montre une enquête New York Times/CBS News publiée jeudi. Selon le sondage réalisé par téléphone entre le 8 et le 12 juillet auprès de 1

  • Reuters14.07.201602:16

    * Son entrée au gouvernement May est une surprise * L'ex-maire de Londres est célèbre pour ses bévues * Il a été un temps donné favori pour le poste de PM par Estelle Shirbon LONDRES, 13 juillet (Reuters) - L'ancien maire de Londres Boris Johnson, adepte de la bourde et de la provocation, a été nommé mercredi à la surprise générale à la tête de la diplomatie du Royaume-Uni par sa nouvelle Première ministre Theresa May. L'eurosceptique haut en couleurs et très peu diplomate Boris Johnson n'a jamais occupé de poste ministériel, mais le nouveau secrétaire au Foreign Office a pris la tête de ceux qui prônaient une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne pour le référendum du 23 juin dernier et s'est retrouvé dans le camp des vainqueurs quand le Brexit a été choisi par les Britanniques Sa nomination risque d'être accueillie avec perplexité, voire consternation dans les chancelleries européennes

  • Reuters13.07.201616:25
    22

    PARIS (Reuters) - La France a demandé mercredi à l'ancien président de la Commission européenne José Manuel Barroso de renoncer à rejoindre la banque d'affaires américaine Goldman Sachs, recrutement qui suscite un tollé dans l'Union européenne. Cette embauche est "particulièrement scandaleuse, compte tenu notamment du rôle joué par cette banque dans la crise financière de 2008 mais aussi du trucage des comptes publics de la Grèce", a dit Harlem Désir, le secrétaire d'Etat français aux Affaires européennes, lors des questions d'actualité à l'Assemblée

  • Reuters13.07.201616:08
    3

    * Harlem Désir juge scandaleuse la reconversion de Barroso * L'ex-président doit conseiller Goldman Sachs face au Brexit * La France demande un renforcement des règles européennes (Avec informations complémentaires, contexte) PARIS, 13 juillet (Reuters) - La France a demandé mercredi à l'ancien président de la Commission européenne José Manuel Barroso de renoncer à rejoindre la banque d'affaires américaine Goldman Sachs GS.N , recrutement qui suscite un tollé dans l'Union européenne

  • Le Point13.07.201606:53
    1

    Avant qu'Obama ne soit élu, avant qu'Hillary ne devienne la femme de président trahie la plus connue du monde entier, avant même l'émergence d'un futur candidat républicain, Donald Trump?, Bernie Sanders et Hillary Clinton n'étaient déjà pas les meilleurs amis du monde. En avril dernier, en amont du meeting de New York, Bernie Sanders avait même déclaré : « Je ne pense pas qu'elle soit qualifiée » pour le poste

  • Reuters13.07.201604:58

    par David Brunnstrom et Jeff Mason WASHINGTON, 13 juillet (Reuters) - Les Etats-Unis ont apporté mardi leur soutien à la décision de la Cour permanente d'arbitrage (CPA) de La Haye, qui a rejeté les revendications de Pékin en mer de Chine méridionale, estimant qu'elle devait être considérée comme définitive et contraignante et ne pas donner lieu à un regain de tension. "Nous exhortons toutes les parties à ne pas l'utiliser pour se lancer dans la surenchère ou la provocation", a déclaré à la presse le porte-parole de la Maison blanche, Josh Earnest, à bord de l'avion présidentiel

  • Reuters13.07.201600:48

    NEW YORK, 13 juillet (Reuters) - Hillary Clinton, qui sera sans doute la candidate du Parti démocrate pour l'élection présidentielle du 8 novembre aux Etats-Unis, a désormais 13 points d'avance sur son probable adversaire républicain Donald Trump, selon un sondage Reuters-Ipsos publié mardi. L'ex-Première dame bénéficiait de dix points d'avance à la fin de la semaine dernière

  • Reuters12.07.201619:12

    par John Whitesides PORTSMOUTH, New Hampshire, 12 juillet (Reuters) - Bernie Sanders s'est rallié mardi à Hillary Clinton dans une démonstration tardive d'unité, en jugeant crucial pour les démocrates américains de se rassembler pour vaincre Donald Trump lors de l'élection présidentielle du 8 novembre. "Elle sera la candidate démocrate pour la présidence et j'ai l'intention de faire tout mon possible pour garantir qu'elle soit la prochaine présidente des Etats-Unis", a déclaré le sénateur du Vermont lors d'un meeting à Portsmouth, dans le New Hampshire, sous les vivats du public, en grande partie composé de ses partisans

  • Reuters12.07.201617:40
    1

    WASHINGTON, 12 juillet (Reuters) - Le sénateur du Vermont Bernie Sanders a formellement reconnu mardi sa défaite dans la course à l'investiture du Parti démocrate en vue de l'élection présidentielle américaine face à Hillary Clinton, qu'il a promis de soutenir face à Donald Trump. "La secrétaire Clinton a remporté le processus d'investiture démocrate", a déclaré Bernie Sanders sous les applaudissements lors d'un meeting à Portsmouth, dans le New Hampshire

Les Risques en Bourse

Fermer