Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Boris Johnson  - page 21

Boris Johnson est un homme politique britannique membre du Parti conservateur. Il a été maire de la ville de Londres entre 2008 et 2016. C'est à cette date qu'il devient secrétaire d'Etat des Affaires étrangères et du Commonwealth dans le gouvernement de Theresa May. Il démissionnera deux ans plus tard en raison d'un désaccord avec la Première ministre sur le dossier du Brexit. C'est d'ailleurs la gestion interminable et l'issue encore incertaine de ce dossier ainsi que la démission de Theresa May qui valent à Boris Johnson d'être favori pour lui succéder et d'être officiellement le Premier ministre du pays le 23 juillet 2019.

  • information fournie par Reuters24.07.201910:41
    8

    PARIS (Reuters) - Le ministre français de l'Agriculture, Didier Guillaume, a promis mercredi de se "bagarrer" afin de permettre aux pêcheurs français de continuer à travailler dans les eaux britanniques, même dans le cas d'un Brexit dur. La sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne sans accord préalable, une hypothèse que n'exclut pas Boris Johnson, appelé à succéder à la Première ministre britannique Theresa May, empêcherait automatiquement aux Européens de pêcher dans les eaux poissonneuses du Royaume-Uni, et inversement

  • information fournie par France 2423.07.201918:13

    Emmanuel Macron a félicité"chaleureusement" Boris Johnson, élu mardi à la tête du Particonservateur et successeur désigné de Theresa May à la tête dugouvernement britannique, et a souhaité pouvoir travailler "auplus vite" avec lui, notamment sur la question des crises internationales dont l'Iran.

  • information fournie par France 2423.07.201916:21
    1

    Le président américain Donald Trump a félicité mardi matin Boris Johnson, tout juste désigné par les militants du Parti conservateur britannique pour succéder à la Première ministre Theresa May.

  • information fournie par France 2423.07.201915:37
    1

    Le futur Premier ministre britannique Boris Johnson s'est engagé mardi à mettre en oeuvre le Brexit au 31 octobre, peu après avoir été désigné pour prendre la succession de Theresa May par les membres du Parti conservateur.

  • information fournie par France 2423.07.201915:19
    1

    Boris Johnson a été élu mardi à la tête du Parti conservateur, devançant largement son adversaire Jeremy Hunt, ce qui fera de lui dès mercredi le nouveau Premier ministre britannique en remplacement de Theresa May.

  • information fournie par Reuters23.07.201913:39
    6

    par Guy Faulconbridge et Elizabeth Piper LONDRES (Reuters) - Boris Johnson a été désigné mardi à la tête du Parti conservateur, devançant largement son adversaire Jeremy Hunt, ce qui fera de lui dès mercredi le nouveau Premier ministre britannique en remplacement de Theresa May. Quelque 160

  • information fournie par France 2408.07.201915:34

    Ils ne sont plus que deux dans la course pour la succession de Theresa May au poste de Premier ministre au Royaume-Uni : Boris Johnson et Jeremy Hunt. Les deux hommes doivent croiser le fer mardi 9 juillet lors d'un débat télévisé, avant le vote des 160  000 militants du Parti conservateur qui vont choisir le chef de leur parti et par conséquence le nouveau Premier ministre britannique

  • information fournie par Reuters28.06.201913:58
    9

    LONDRES (Reuters) - L'ancien ministre des Affaires étrangères Boris Johnson, favori pour succéder à Theresa May à la tête du gouvernement britannique, a affirmé vendredi qu'il ne se rappelait pas avoir traité les Français de "fumiers" ("turds") dans un entretien accordé l'an dernier à la BBC. Selon le Daily Mail, la BBC a accepté de couper ce passage d'un documentaire diffusé en novembre dernier, à la demande du gouvernement qui craignait une dégradation des relations entre Londres et Paris en pleines négociations du Brexit

  • information fournie par Le Point28.06.201912:27
    2

    Une insulte proférée par Boris Johnson envers les Français à l'époque où il était ministre britannique des Affaires étrangères a été coupée d'un documentaire de la BBC en 2018 à la demande du Foreign Office, rapporte le Daily Mail vendredi. Selon le tabloïd, l'ancien chef de la diplomatie a déclaré que les Français se comportaient sur le Brexit comme des « turds » (qu'on peut traduire par « petites crottes », « fumiers » ou « cons »), un commentaire qui devait apparaître dans un documentaire de la BBC

  • information fournie par France 2426.06.201908:56

    Dans la presse, ce mercredi 26 juin, l’émotion provoquée par une photo symbolique du drame de l’immigration clandestine vers les Etats-Unis. Un défi signé Boris Johnson, le favori des conservateurs britanniques pour succéder à Theresa May

  • information fournie par Reuters25.06.201906:52
    1

    LONDRES (Reuters) - Boris Johnson, favori pour succéder à Theresa May à la tête du parti conservateur et du pays, a une nouvelle fois promis lundi que le Royaume-Uni quitterait l'Union européenne au plus tard le 31 octobre, avec ou sans accord. "Je fais la promesse que nous sortirons de l'UE à Halloween le 31 octobre", a déclaré l'ancien ministre des Affaires étrangères dans une interview accordée à la BBC

  • information fournie par Le Point23.06.201911:57
    1

    La journée est morose. Le temps est à la course au leadership du Parti conservateur et au choix du successeur de Theresa May au 10 Downing Street

  • information fournie par France 2421.06.201911:48

    À la Une de la presse ce matin : la bataille pour le 10 Downing street, les frappes annulées des États-Unis contre l'Iran et une île de Norvège qui veut supprimer le temps.

  • information fournie par Reuters20.06.201922:02

    par Guy Faulconbridge et Michael Holden LONDRES (Reuters) - Boris Johnson, fervent partisan du Brexit, et Jeremy Hunt, qui avait mené campagne pour le maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne, sont les deux derniers prétendants encore en lice pour succéder à Theresa May à la tête du Parti conservateur et du gouvernement britannique. L'ancien ministre des Affaires étrangères, grand favori de cette "primaire", et celui qui lui a succédé au Foreign Office ont été retenus à l'issue du cinquième et dernier tour de scrutin organisé au sein du groupe parlementaire conservateur

  • information fournie par France 2419.06.201910:57

    Le député conservateur Boris Johnson, champion des pro-Brexit, a conforté mardi 18 juin, son avance dans la course à la succession de la Première ministre britannique Theresa May. Il termine largement en tête du deuxième tour de vote, à l'issue duquel il ne reste plus que cinq candidats

  • information fournie par France 2418.06.201914:38
    1

    Qui arrêtera Boris Johnson? Le champion des pro-Brexit aborde mardi 18 juin en position de grand favori la deuxième étape de la course à la succession de la Première ministre britannique Theresa May.

  • information fournie par France 2413.06.201914:44

    Boris Johnson est arrivé largement en tête du premier tour de scrutin pour la succession de Theresa May à la tête du Parti conservateur et du gouvernement britannique, réunissant sur son nom les voix de 114 députés conservateurs.

  • information fournie par France 2413.06.201911:56
    1

    Boris Johnson a lancé mercredi sa campagne officielle pour succéder à la Première ministre britannique Theresa May, en affirmant ne pas "viser un Brexit sans accord". Il reste prêt à opter "en dernier recours" pour cette sortie brutale de l'Union européenne

  • information fournie par France 2413.06.201911:38
    1

    Le processus de désignation du successeur de Theresa May à la tête du Parti conservateur et du gouvernement britannique entre dans sa phase concrète ce jeudi avec un premier tour de scrutin organisé au sein du groupe parlementaire des Tories.

  • information fournie par Le Point13.06.201909:59

    C'est parti ! La première manche de la course à la succession de la Première ministre, Theresa May, a lieu ce jeudi 13 juin. Jusqu'au 20 juin, les députés conservateurs vont devoir choisir par élimination successive les deux candidats parmi les dix postulants que les 160 000 membres tories doivent ensuite départager d'ici au 22 juillet