1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Iran/USA: Macron appelle à des "petits gestes" en vue d'une désescalade
Reuters26/06/2019 à 17:58

IRAN/USA: MACRON APPELLE À DES "PETITS GESTES" EN VUE D'UNE DÉSESCALADE

TOKYO (Reuters) - Emmanuel Macron a appelé mercredi, dans une interview à la chaîne publique de télévision japonaise NHK, les parties prenantes à la crise entre les Etats-Unis et l'Iran à faire "des petits gestes" en vue d'une désescalade des tensions, à leur plus haut niveau depuis une semaine.

"Le souhait de la France, c'est que la volonté légitime des Etats-Unis et de quelques autres d'avoir plus de garanties sur l'activité nucléaire de l'Iran et donc d'aller plus loin que le JCPOA (accord de 2015-NDLR), de rebattre les cartes et de renégocier quelque chose de plus exigeant, ne conduise pas à une escalade qu'on ne puisse pas rattraper", a dclaré le chef de l'Etat français.

"La discussion que j'ai eue hier avec le président (iranien Hassan-NDLR) Rohani a permis de reconfirmer la volonté qui est la sienne de ne pas aller à un conflit", a ajouté Emmanuel Macron. "Donc maintenant, l'ensemble des parties doivent trouver les voies de ce que peut-être une négociation qui, à court terme, ne fait perdre la face à personne et qui permet de rebâtir la confiance."

"Quand la confiance s'est perdue, il faut des petits signes qui permettent la désescalade", a-t-il estimé.

Déjà vives depuis un an, les tensions entre Washington et Téhéran sont montées d'un cran la semaine dernière, avec la destruction d'un drone américain, qui se trouvait, selon l'Iran, dans son espace aérien près du détroit d'Ormuz - ce que contestent les Etats-Unis.

Après avoir annoncé avoir annulé au dernier moment une opération militaire contre des cibles en Iran, le président américain Donald Trump a signé lundi un nouveau train de sanctions visant le régime iranien, notamment l'ayatollah Ali Khamenei, guide suprême de la Révolution islamique.

L'Iran a répondu mardi par la voix de son président Hassan Rohani qui a estimé que le locataire de la Maison blanche avait un comportement "d'attardé mental".

(Christopher Gallagher à Tokyo et Marine Pennetier à Paris, édité par Yves Clarisse)

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • qleraz
    26 juin19:54

    petit, petit, tout est petit chez jupiteux ... et c'est pas ça qui va faire frémir le Trump.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer