Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Renault-Nissan : comment faire sans Carlos Ghosn ?
information fournie par Le Point10/12/2018 à 10:56

C'est sans doute le terme d'un parcours exceptionnel, d'une réussite respectée, puis crainte et enfin fortement jalousée. La mise en examen de Carlos Ghosn, lundi au Japon, pour dissimulation de revenus sur cinq ans, accélère la chute d'une icône des affaires, un homme admiré pour avoir bâti le premier constructeur automobile mondial mais raillé pour son goût de l'argent.

Comme on abat les statues de leaders déchus, la chute a été brutale alors que l'acte d'accusation n'a toujours pas été officiellement divulgué. Placé en détention depuis le 19 novembre, seul dans sa petite cellule d'une prison de Tokyo, l'homme d'affaires de 64 ans, habitué à un train de vie luxueux, doit affronter, sans l'assistance de ses avocats, les auditions des enquêteurs japonais.

Officiellement, le PDG de Renault, constructeur qu'il a hissé au sommet de la hiérarchie mondiale en l'associant à Nissan et Mitsubishi Motors, préside toujours cette alliance, bien que déchu de ses fonctions de président des conseils d'administration des deux constructeurs japonais à la suite de son interpellation.

Pourtant, difficile d'imaginer qu'il puisse un jour revenir aux affaires, même s'il nie l'ensemble des charges contre lui. Image abîmée, honneur sali, confiance rompue...

Vaillant et combatif

Au siège du groupe français, à Boulogne-Billancourt, c'est la stupeur. « ?M. Ghosn, c'est celui qui...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire