1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Raphaël Gluckmsman sur le point de lancer une liste
Reuters14/03/2019 à 20:37

RAPHAËL GLUCKMSMAN SUR LE POINT DE LANCER UNE LISTE

PARIS (Reuters) - L'essayiste Raphaël Glucksmann a décidé de conduire une liste aux élections européennes du 26 mai, rapporte jeudi Libération qui fait également état de tractations avec le Parti socialiste en vue d'une possible alliance.

L'intellectuel, qui en fera l'annonce vendredi, formera un duo avec la militante écologiste Claire Nouvian, précise le quotidien sur son site internet, sans citer ses sources.

Toujours selon Libération, le parti qu'il a cofondé, Place publique, a trouvé mardi un accord avec le premier secrétaire du PS, Olivier Faure, lequel accepterait donc de laisser le premier rôle à une personnalité extérieure.

Cet accord pour l'heure informel doit encore être entériné samedi lors d'un conseil national du PS, un parti divisé sur la question des alliances.

C'est un sujet épineux pour Olivier Faure, dont la stratégie de rapprochement avec le reste de la gauche, hors France insoumise, s'est jusqu'à présent heurtée à l'hostilité des alliés potentiels, comme Génération.s, le mouvement de Benoît Hamon, et Europe écologie-Les Verts.

Seul, le parti est crédité d'environ 5% des intentions de vote, le minimum requis pour obtenir des sièges au Parlement européen.

Le suspense demeurait jusqu'ici quant aux intentions de Place publique, fondé il y a quelques mois par Raphaël Glucksmann, Claire Nouvian et l'économiste Thomas Porcher. Le mouvement a proposé à la gauche de mener ensemble "dix combats communs", sur les thèmes de la justice sociale et de l'environnement notamment.

(Simon Carraud avec Elizabeth Pineau, édité par Jean-Stéphane Brosse)

5 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • aerosp
    15 mars06:57

    après le père on se farcit le

    Signaler un abus

  • M9095115
    14 mars23:50

    Encore un socialo Bobo qui essaye de se faire payer ses idées par les impots de ceux qui bossent

    Signaler un abus

  • M9095115
    14 mars23:49

    Le socialisme fontionne quand il y a de l'argent à distribuer dans les caisses de l'état c'est pour ça qu'avec Miteux ça a fonctionné pendant 3 ans.Après la dette a commencé à flamber.Sous Hollande plus de sous donc ça n'a pas fonctionné.Maintenant Macron est la pour essayer de stopper l'hémorragie des dépenses et remettre les gens au boulot.Pas simple car les habitudes sont prises

    Signaler un abus

  • nayara10
    14 mars22:54

    Encore un gratte papier qui gravite autour de la BoBoSphère .Mais d'oú sort tout se pognon quand le Français normal n'arrive pas à finir les fins de mois ......

    Signaler un abus

  • rillouto
    14 mars20:59

    et bein ... ca s'arrange pas au ps .. le pire du pire ... Glucksmann , encore un bobo parisien qui ne comprend pas dans quel monde il vit ....

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer