Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Procédure interne de Veolia sur le marché des eaux usées

Reuters13/03/2018 à 16:31

LE MARCHÉ DES EAUX USÉES EN ÎLE-DE-FRANCE AU COEUR D'UN LITIGE

PARIS (Reuters) - Le groupe Veolia a fait savoir mardi qu'il avait ouvert une procédure interne pour faire la lumière sur des accusations portant sur les pratiques de sa filiale OTV, soupçonnée d'avoir tenté avec deux autres spécialistes du traitement des eaux usées de verrouiller le marché en Île-de-France.

Dans le volet judiciaire de l'affaire, le Parquet national financier (PNF) a ordonné une enquête préliminaire, selon Le Monde, à l'origine des révélations au même titre que l'émission Cash investigation, sur France 2.

En janvier, le patron du groupe italien Passavant a déposé une plainte contre X à Paris pour "entente illicite", "corruption" et "trafic d'influence" afin de dénoncer les manoeuvres de concurrents français qui auraient tenté de l'écarter d'un marché et par la suite de le dissuader de former un recours, moyennant une compensation représentant une trentaine de millions d'euros.

Joint par Reuters, l'avocat de l'entrepreneur italien Marco Schiavio, Me Pierre-Alexandre Kopp, dit avoir "plusieurs preuves assez éclairantes" sous la forme d'enregistrements de conversations réalisés clandestinement en 2015 par son client.

"Si les faits sont avérés, on assiste à un montage assez nouveau puisqu'on aurait d'une part une entente dans la répartition des marchés et d'autre part on aurait une entente au moment de la tentative de corruption", a-t-il dit.

Autrement dit, il pourrait s'agir selon lui d'"une conjonction entre un cartel qui se partagerait le marché et par ailleurs serait capable de discuter ensemble de savoir comment corrompre quelqu'un pour l'empêcher de déposer une plainte".

VEOLIA RÉCUSE LA VERSION DE PASSAVANT

Le litige porte sur la refonte d'une usine "de prétraitement" à Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine), un marché à 341 millions d'euros attribué par la Syndicat interdépartemental pour l'assainissement de l'agglomération parisienne (Siaap) à un groupement comprenant OTV, filiale de Veolia.

Les dirigeants d'OTV dont les noms apparaissent dans l'article du Monde, Patrick Barbalat et Didier Le Tallec, récusent la version de Passavant, selon un message de Veolia adressé à Reuters.

Les rencontres qui ont fait l'objet d'enregistrements de la part de Marco Schiavio "se sont faites à la demande de Passavant et c'est Passavant qui a deux reprises nous a fait chanter", peut-on lire dans la réponse de Veolia citant les employés d'OTV.

Toujours selon les deux dirigeants, "il convient de s'interroger sur la crédibilité à apporter à des enregistrements datant de 2015, qui après recours et pertes de marchés, font aujourd'hui surface non pas auprès de la justice, mais auprès des journalistes".

Le groupe précise cependant que son PDG, Antoine Frérot, a saisi le directeur de la conformité du groupe "en vue d'apporter tout l'éclairage nécessaire sur les propos et agissements que l'émission Cash Investigation (diffusée ce mardi soir-NDLR) et les journalistes de la société de production Premières Lignes, ainsi que du Monde, prêtent aux cadres d'OTV".

Un porte-parole de Veolia a par ailleurs fait savoir à Reuters qu'Antoine Frérot n'avait pas eu connaissance des rencontres entre les représentants d'OTV et Marco Schiavio.

Selon Le Monde, les appels d'offre colossaux du Siaap, qui peuvent atteindre plusieurs centaines de millions d'euros, sont régulièrement adjugés à OTV mais aussi à Degrémont, filiale de Suez, et Stereau, filiale de Saur.

Le PNF, sollicité par Reuters, a souhaité ne faire "aucun commentaire".

Pierre-Alexandre Kopp a annoncé à Reuters qu'il allait saisir l'Autorité de la concurrence "dans les prochains jours", probablement en début de semaine prochaine.

(Simon Carraud, Benjamin Mallet et Geert de Clercq, édité par Yves Clarisse)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.