1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Pour échapper au Brexit, l'Angleterre veut fusionner avec le Portugal
Le Point02/04/2019 à 05:57

« Le remaniement, pour limite qu'il soit, occupe évidemment les esprits, mais tard dans la nuit une nouvelle bien plus considérable est tombée, comme on le disait autrefois quand les dépêches tombaient effectivement des téléscripteurs. La nouvelle en question n'est pas tombée, elle s'est plutôt envolée et elle redonne de l'espoir à l'Europe entière.La Grande-Bretagne était coincée comme un âne au milieu du gué, ne pouvant ni annuler le Brexit ni véritablement le mettre en ?uvre. Teresa May a trouvé seule la solution et cette femme que l'on vouait aux gémonies il y a quelques jours a de sérieuses chances de s'établir entre Thatcher et Churchill au panthéon des gloires britanniques.Pour aller plus loin, lisez : « Les quatre fautes de l'insaisissable Mrs May »Ce matin à 4 heures, les gouvernements du Royaume-Uni et du Portugal ont annoncé la fusion de leurs deux États. Le nouvel ensemble s'appellera « république royale d'Angleterre et du Portugal ». Le chef de l'État sera la reine Elizabeth, mais elle devra répudier, s'il n'est pas mort avant, le duc d'Édimbourg et épouser le président portugais. À la mort de la reine, le président deviendra roi, mais devra prendre pour épouse Meghan Markle. L'archevêque de Cantorbéry a validé ces principes dans le cadre du concile fondateur de la nouvelle religion d'État anglo-portugaise, l'« anglo-catholicisme ». Les juges anglais conserveront leurs perruques, mais elles seront...

Lire la suite sur Le Point.fr

7 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • martofel
    02 avril15:48

    un poison d avril

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer