Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Pauvreté : des petits déjeuners gratuits dans certaines écoles ?

Le Point15/03/2018 à 10:24

13 % de enfants de zones prioritaires ne prennent jamais de petit déjeuner avant de partir à l'école, estime l'inspecteur général de l'Éducation nationale. Image d'illustration. (crédit : Sophia Kembowski)

Et si la réussite à l'école se jouait dès le petit déjeuner ? C'est la question posée par la délégation interministérielle à la prévention et à la lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes, qui va présenter une centaine de mesures à la ministre de la Santé Agnès Buzyn ce jeudi 15 mars. D'après les informations de RTL et de BFM TV, le député La République en marche de l'Isère Olivier Véran va proposer une distribution de petits déjeuners gratuits pour les élèves des écoles maternelles et primaires situées en zone prioritaire.

13 % de ces enfants ne prennent jamais de petit déjeuner avant de partir à l'école, estime l'inspecteur général de l'Éducation nationale Jean-Paul Delahaye dans un rapport sur la pauvreté en 2015. Une absence de repas qui, pour les enseignants, a des conséquences directes sur la santé et la scolarité des enfants : ils manquent d'énergie, sont plus fatigués et ont donc du mal à se concentrer jusqu'au déjeuner. Olivier Véran s'appuie sur l'expérience menée au Royaume-Uni, explique BFM TV : les élèves britanniques bénéficiant d'un petit déjeuner gratuit auraient rapidement amélioré leur niveau en mathématiques, en écriture et en lecture.

Le coût, estimé à 10 millions d'euros par an, serait pris en charge par une dotation de l'État, explique Olivier Véran dans son rapport. Les mairies organiseraient elles-mêmes la distribution et choisiraient les...

Lire la suite sur Le Point.fr

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • agent786
    15 mars10:45

    ba oui, tres bonne idée, on appauvri les parents, et on jette des biscuits aux gamins, ca donne le change, et ca fait passer beau gosse devant les plus naifs...

    Signaler un abus

  • TITI0107
    15 mars10:42

    On leur donne un logement, on leur donne des sous, on leur donne a manger... Et on continue a en faire venir 200 000 chaque année !!

    Signaler un abus

  • franck8
    15 mars10:36

    Une très bonne idée.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.