Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Macron vante la "stratégie de l'audace" en diplomatie
Reuters27/08/2019 à 14:35

MACRON VANTE LA "STRATÉGIE DE L'AUDACE" EN DIPLOMATIE

PARIS (Reuters) - Au lendemain du sommet du G7, Emmanuel Macron a prôné mardi pour la France une "stratégie de l'audace" diplomatique, indispensable à ses yeux pour éviter l'effacement de l'Europe face à la prééminence de la Chine et des Etats-Unis.

Lors d'un discours à l'Elysée devant quelque 200 diplomates pour l'ouverture de la 27e Conférence des ambassadeurs et des ambassadrices, le chef de l'Etat a particulièrement insisté sur un nécessaire rapprochement entre l'Union européenne et son voisin russe.

"Pousser la Russie loin de l'Europe serait une profonde erreur", a-t-il estimé. "La vocation de la Russie n'est pas d'être un allié minoritaire de la Chine."

"Si on continue à faire comme avant, que l'on soit une entreprise, un diplomate, un ministre, un président de la République, un militaire, alors nous perdrons définitivement le contrôle et alors ce sera l'effacement, je peux vous le dire avec certitude", a-t-il mis en garde.

"Nous savons que des civilisations disparaissent (...) L'Europe disparaîtra. Et le monde sera structuré autour de deux grands pôles : les Etats-Unis d'Amérique et la Chine, et nous aurons le choix entre des dominations."

Face à cette perspective, "il y a une autre stratégie, celle de l'adaptation", a poursuivi Emmanuel Macron. Celle de "décider d'avoir notre part du jeu et de peser".

"Je ne crois qu'à une chose, c'est la stratégie de l'audace, de la prise de risque", a dit le président, invitant chacun à "courir plus vite face à ce monde qui bouge", à "essayer de peser avec les cartes qui sont les nôtres".

"Tout ce que nous sommes en train de faire et tout ce que nous ferons ne réussira peut-être pas, et il y aura des commentateurs pour dire que ça ne réussit pas : ceci n'est pas grave, ce qui est aujourd'hui mortel c'est de ne pas essayer", a-t-il insisté.

Le président a répété ce message en fin de discours, invitant les diplomates à bousculer leurs habitudes en multipliant par exemple les contacts avec la société civile.

"Nous sommes les seuls pour qui l'immobilisme est mortel. Les autres peuvent avoir une stratégie non multilatérale, unilatérale ou bilatérale, nous non", a-t-il dit, invitant la France et l'Europe à revisiter "leurs schémas de pensée, leurs automatismes, réinvestir les instances internationales."

"Et donc ce que je vous invite très profondément à faire, c'est d'avoir cette audace et en quelque sorte cette liberté d'action très profonde", a-t-il ajouté à l'adresse des diplomates français.

(Elizabeth Pineau, édité par Sophie Louet)

8 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M7403983
    27 août20:16

    A l'audace en diplomatie, j'aurais préféré une tentative de réduction de la fiscalité en notre pays.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer